L'article
le plus récent

Pas facile de se dire catholique

En suivant l’actualité de ces derniers jours, pour ne pas dire de ces dernières années, je réalise qu’il n’est pas nécessairement facile de s’identifier comme catholique. Bien sûr, toute proportion gardée, il faut bien admettre qu’il est encore beaucoup plus périlleux de s’identifier comme musulman.e avec cette crainte d’être agressé.e physiquement ou verbalement dans la rue ou simplement en train de prier dans une mosquée. Mais tel n’est pas mon sujet aujourd’hui.

Les nombreux scandales qui secoue l’Église catholique de la pédophilie en passant par le rôle peu glorieux joué par certaines communautés religieuses dans les pensionnats autochtones n’ont rien pour nous rendre fiers à priori d’appartenir à cette église. Pour oser s’afficher comme catholique, il faut oser certaines choses.

Il faut d’abord bien sûr s’assumer comme croyant.e au risque d’apparaître aux yeux de certain.es comme des personnes incapables de faire la différence entre la réalité et le Père Noël ou les amis imaginaires. Il existe effectivement un antithéisme primaire qui se plait à ridiculiser la foi en l’associant à l’irrationalité ou à la crédulité.

Ensuite, il [...]

Mots-clés : , , ,
avatar

L'auteur(e) de cet article :

Après des études en théologie et en philosophie à l'université Laval, je me suis installé dans le Bas-Saint-Laurent en 1984 pour travailler comme animateur de pastorale, puis animateur de vie spirituelle et d'engagement communautaire dans les écoles du Témiscouata. Ayant été longtemps impliqué dans mon syndicat, j'ai terminé ma carrière comme vice-président de la Centrale des syndicats du Québec, ce qui m'a conduit de 2009 à 2015 à résider à Montréal, mais également à parcourir le Québec. Aujourd'hui à la retraite, je suis de retour à Sainte-Hélène de Kamouraska où j'essaie de me rendre un peu utile dans ma communauté.

Autres articles par le(la) même auteur(e)

Pendant que

avatar
3 Commentaires

À l’ouest, ça brûle de haut en bas. À l’est, on se noie. Au nord, la glace s’évanouit dans l’eau qui réchauffe et les ours polaires, à court de banquises, s’éprennent de grizzlys égarés. Au sud, rien de nouveau. On se tape dessus, on coupe les arbres et on creuse de plus en plus profond pour trouver plus de minerais pour nos bébelles électroniques. Partout, le vent prend sa course,

Poursuivre sur notre lancée

avatar
Laisser un commentaire

La crise environnementale n’a pas pris de vacances pendant l’été. Une équipe de chercheurs a estimé que la vague de chaleur qu’a connue l’Amérique du Nord était au moins 150 plus probable avec les changements climatiques que sans ce facteur1.

Cette situation fut aussi l’occasion pour le Bureau d’assurance du Canada de rappeler que les municipalités ne sont pas prêtes pour affronter la hausse des catastrophes naturelles2.

Deux victoires

Heureusement, l’été a aussi [...]

1876

avatar
Laisser un commentaire

C’est le gouvernement d’Alexander Mackenzie qui adopte la Loi sur les Indiens (Indian Act) en 1876.  Le gouvernement fédéral refond alors toutes les lois antérieures pour créer la Loi sur les sauvages. Cette loi vise l’assimilation des Autochtones vers le français et le catholicisme ou l’anglais et le protestantisme selon la province dans laquelle ils se trouvent. En 1883, MacDonald défendait ainsi sont projet de pensionnat à la Chambre des communes :

  Lorsque l’école se trouve sur une réserve, l’enfant vit avec ses parents, [...]

La réconciliation….le passeport…

avatar
Laisser un commentaire

À part le Club de Kockey du Canadien qui nous a fait vibrer ce printemps…et qui nous a changé de la pandémie, 2 sujets brûlent l’actualité de ce temps-ci: – la suite de la découverte des enfants autochtones dans les pensionnats religieux et l’idée de plus en plus concrète d’un passeport vaccinal.

L’histoire des pensionnats autochtones nous touche particulièrement, à cause bien sûr des enfants, mais elle nous montre d’une façon encore plus dramatique la volonté [...]

« Où tu es bien accueilli, là est ton pays »

avatar
Laisser un commentaire
C’est l’été, le temps des déménagements, ... Les nouveaux voisins et les étudiants de partout dans la province et de l’international arriveront sous peu. Pour faire honneur à notre réputation des citoyen.ne.s accueillant.e.s, nous vous invitons encore cette année à faire preuve d'ouverture et de bienveillance envers les personnes qui choisissent nos municipalités, non seulement pour y déposer leurs bagages et s’enraciner, mais aussi pour enrichir et vitaliser notre belle région.

Toc toc toc… Qui est là?

avatar
Laisser un commentaire

Avec la pandémie, les visites impromptues se font rares, pour notre plus grand malheur.

Toutefois, il y a un point pour lequel cette rareté est peut-être un mal pour un bien : il y a moins de vendeurs itinérants. Par contre, avec le retour des beaux jours, la vente itinérante reprendra assurément de la vigueur.

Vous ne savez pas ce qu’est la vente itinérante? Malgré un nom plutôt simple, sa définition reste floue pour plusieurs personnes.

Le commerce itinérant est défini ainsi sur le [...]

Les mots qui blessent, les mots qui tuent

avatar
1 Commentaire

Vous plaignant d’avoir reçu des insultes de la part de quelqu’un, on vous répond que : «le mot chien ne mord pas». Il est vrai que lorsqu’on a une très bonne confiance en soi et que l’attaque vient d’une personne à laquelle on accorde très peu d’importance, l’insulte et l’injure peuvent ne pas vraiment porter à conséquence et même faire sourire. On se dit qu’on a encore affaire à quelqu’un qui faute d’arguments utilise l’attaque [...]

Entre nous

avatar
3 Commentaires

En réfléchissant sur toutes ces voix qui s’élèvent pour réclamer avec raison la justice et la fin des oppressions, j’ai été frappée par le concept connu sous l’appellation anglophone safe space. En français, on propose « zone neutre » ou « espace positif » comme traduction. Je préfère ça, je pense. Il y a dans la traduction littérale « espace sûr » une notion de risque, de danger du [...]

L’été, c’est fait pour manger!

avatar
Laisser un commentaire

L’été, c’est les vacances, mais c’est aussi l’occasion de se régaler. Crème glacée, petits fruits, pique-nique, terrasses… Le choix ne manque pas pour vivre la région au travers de la bouffe. De mon côté, n’ayant pas de véhicule, je rêve du moment où je pourrais dévorer les délices de ma boulangerie préférée à Rimouski ou un cornet trempé dans le chocolat de la Fée gourmande…

Avec la diminution des restrictions sanitaires et la vaccination qui va bon train, on pourra savourer [...]