Un perchoir au-dessus du quotidien

Je devrais parler de l’élection provinciale. Sauf que je suis tannée depuis la première annonce préélectorale-mais -non-non-c’est-juste-une-annonce-de-même -sans-raison-tsé-on-briserait-jamais-la-loi-électorale-voyons-donc-tsé-François-Legault-est-ben-trop-fin-pour-ça… Je pourrais parler de l’élection de Poilievre. Sauf que je suis juste trop découragée…

Je devrais définitivement promouvoir la grande mobilisation pour le climat qui aura lieu le vendredi 23 septembre. En région, au Cégep de Rimouski à midi. https://www.facebook.com/events/589416792849344?ref=newsfeed

Sauf que, la rentrée a apporté son lot d’activités (slam, festival Mots de la rive, cercle de lecture, Cinédit, défi Everest). J’ai plus envie de légèreté, de culture et d’initiative locale.

Je reviens donc sur un sujet que j’ai déjà abordé dans le passé : le cirque de la Pointe-Sèche à St-Germain-de-Kamouraska. J’ai eu l’occasion d’essayer (à mes frais) le perchoir Râ à la mi-août.

Qu’est-ce qu’un perchoir, me demanderez-vous?  Il s’agit d’une petite maisonnette très vitrée accrochée à flanc de montagne (sauf une qui est sur un poteau de 3 mètres).

Tout d’abord, la vue est effectivement magnifique. On voit le fleuve s’étendre au-delà de la cime des arbres et on peut voir les étoiles (si la lune n’est pas trop pleine comme ce fut le cas pour moi). Ensuite, c’est tellement calme et paisible ! J’ai étiré le temps jusqu’à la toute dernière minute. Je serais restée encore un peu si j’avais pu. Finalement, j’ai trouvé le chalet et les accessoires super mignons et le lit très confortable.

J’ai adoré l’expérience et je vais définitivement essayer un autre modèle l’an prochain (ils sont tous différents). De toute façon, juste le spectacle en vaut la peine.

Quelques bémols malgré tout. Premièrement, le prix. C’est du glamping, ce n’est pas donné. Toutefois, le produit en vaut la peine et incluait un pique-nique chic (1 bouteille de vin et 1 bouteille de bière fabriquées spécialement pour eux, 2 consommations au bar de la salle de spectacle si on prend un billet, 2 muffins, 2 jus d’églantier, 1 saucisson, des fruits, du thé et du café). Pour ce genre d’offre, ça me semble raisonnable.

Deuxièmement, il n’y a pas d’électricité et d’eau courante sur place. Rassurez-vous, la toilette sèche (extérieure) est très propre, il y a du chauffage, plusieurs contenants d’eau (dont un pour se laver les mains) et de la lumière dans la chambre. Il y a aussi un système pour faire du café et un ventilateur. On peut aussi ouvrir les fenêtres avec moustiquaires. Par contre, il n’y a pas de douche ou bain, pas de prise de courant pour charger un téléphone, pas de glace ou frigo et il faut vraiment apporter une lampe pour éclairer les sentiers le soir si on va au spectacle.

Troisièmement, Râ n’est pas le bon choix si vous avez facilement le vertige. Je ne sais pas s’il y a réellement un bon choix, mais définitivement pas celui-là.

Quatrièmement, même si c’est prévu pour 2 personnes, ce n’est pas grand. Dans ce modèle, il y a pas mal juste de la place pour le lit, un tapis d’entrée et des tablettes autour. Il n’y a pas non plus de table à pique-nique ou de feu de camp à l’extérieur, à moins de redescendre à la hauteur du stationnement où il y a un barbecue. D’autres perchoirs ont une petite table à l’intérieur. Disons que c’était parfait pour une personne, mais j’aurai été mal à l’aise de partager avec une amie. Ça semble vraiment destiné pour les couples.

Cinquièmement, j’ai eu de la difficulté à refermer la porte. C’était peut-être juste moi qui n’avais pas la technique, mais j’ai dû m’y reprendre à plusieurs reprises et il arrivait que la porte s’ouvre toute seule dès que je descendais du lit.

Finalement, si vous y rendez en taxi, ne faites pas comme moi et appelez-les d’avance pour planifier le déplacement. Ne vous fiez pas sur la fille de la centrale de répartition qui n’avait clairement eu pas la bonne information. C’est un trajet possible à partir de Rivière-du-Loup, faut juste qu’un responsable organise le tout la semaine, à l’avance.

Bref, malgré tout, que ce soit pour l’hébergement ou la performance, St-Germain-de-Kamouraska est désormais un incontournable du tourisme régional.

Pour les perchoirs, disponible de mai à début octobre, il est déjà possible de réserver pour la prochaine saison : https://lesperchoirsducirque.com/fr/

Pour le cirque, le nouveau spectacle débutera probablement au début juillet (jusqu’au début septembre) : https://billetterie.cirquedelapointeseche.com/

avatar

À propos de l'auteur : Geneviève Malenfant

Je suis originaire de l’Abitibi et j’ai fais mes études à Montréal. J’habite Rivière-du-Loup depuis presque 5 ans. Je travaille comme audiologiste (je fais des tests d’audition). Je m’implique auprès des Pétroliques anonymes, un organisme qui lutte conte la dépendance au pétrole, parce que je crois fermement que la meilleure façon de faire faire au plus grand défi de notre ère, c’est ensemble. Je tiens une chronique de littérature jeunesse dans la Rumeur du Loup parce qu’aimer lire, c’est savoir trouver le bon livre, et qu’aimer lire permet d’ouvrir toutes les portes de la vie. Je participe régulièrement au Cabaret Kérouac et j’assiste à de multiples événements culturels parce que la culture, c’est la vie à son meilleur! Je vais donc vous entretenir en vrac des sujets qui me tiennent à cœur: la protection de l’environnement, la promotion de la santé, la culture sous toutes ses formes, l’implication citoyenne, le féministe, etc. Au plaisir de jaser avec vous!
Cet article a été publié sous le thème Arts, culture et patrimoine.
Ajouter le permalien à mes signets.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.