Blogue d’été bien au chaud

Je prends la liberté de vous partager mes lectures du printemps. Tout d’abord, un collectif de femmes et d’hommes qui se sont penchés sur la gestion de la pandémie par le gouvernement Legault. Il s’agit du très surprenant Traitements-chocs et tartelettes. Loin de constituer une critique politique de la gestion du gouvernement, les auteurs s’attardent plutôt au fossé creusé par ce même gouvernement entre les discours scientifiques et la dimension politique. Car dès le départ, ce gouvernement a politisé cette crise sanitaire, notamment et s’en s’y restreindre en accordant le titre de sous-ministre au directeur de la santé publique. En effet, si la personne qui occupe un poste d’une telle importance doit être totalement indépendante du politique, le fait de lui faire porter le chapeau de sous-ministre comporte un bon nombre de questions. Si cette personne est indépendante, elle n’a pas à être assujettie à la solidarité ministérielle. Ce poste en est un, en principe, de consultant scientifique devant éclairer le gouvernement dans sa prise de décision lorsqu’il est question du bien-être des citoyens d’un point de vue de la santé publique. Or, on l’a vu dans le cas du Dr Arruda lorsque que celui-ci s’est mis en contradiction évidente entre le bien des citoyens et les prérogatives du gouvernement. Ce fut le cas pour le port du masque et récemment dans l’affaire des polluants rejetés dans l’atmosphère par la fonderie Horne à Rouyn-Noranda. Ce collectif souligne également l’abandon des femmes laissées à elles-mêmes dans ce casse-tête des fermetures et du couvre-feu où plusieurs d’entre elles se sont vues en situation de vulnérabilité extrême entrainant une hausse importante des féminicides. Certains membres des oppositions ont établi une relation entre la façon de faire du Premier ministre et Maurice Duplessis concernant une forme de cécité à l’égard de la situation des femmes. Ce collectif est captivant et la conclusion de la Dr Joanne Liu nous laisse dans un état de questionnement pour le moins inquiétant.

Le deuxième ouvrage est un peu différent dans la mesure où il nous transporte au cœur de la défunte Union Soviétique. L’engrenage de Sergueï Jirnov, nous brosse un portrait sombre de l’homme fort du Kremlin, sombre dans la mesure où il nous décrit un homme sans envergure mais qui semble avoir la chance d’avoir à peu près toujours été au bon endroit au bon moment. Jirnov nous relate la carrière peu glorieuse de Poutine au sein du KGB (service de sécurité, d’espionnage et de contre-espionnage dans l’ex-URSS). Un moment pour le moins croustillant nous rappelle la chute du mur de Berlin en 1989 alors que Poutine était en fonction auprès de la Stasi en Allemagne de l’Est. Apparemment, selon Jirnov, Poutine a craint d’être lynché ce fameux soir d’où son tempérament paranoïaque. Il s’agit d’un livre fort intéressant qui nous donne froid dans le dos par moment et qui ne manque pas de réalisme. Considérant l’arsenal nucléaire dont dispose la Russie, la fin n’est pas très reposante.

En terminant, j’ose espérer que la fin des mesures sanitaires de base décrétées par le gouvernement avant le début de la saison estivale n’entraîne pas de conséquences irréversibles. Ces mesures étaient somme toute très simples et surtout très peu coûteuses. Ce que les statistiques nous démontrent, c’est que nous avons dépassé le nombre d’hospitalisations de 2020, une moyenne de onze décès au quotidien, un taux de contamination effarant et plus que tout, le personnel hospitalier est exténué et donc, le système de santé est au bord de l’effondrement. Ce n’est pas très rassurant. Néanmoins, je vous souhaite à tous et à toutes un très bel été et je nous souhaite un automne paisible plutôt qu’un autre enfer sanitaire…

avatar

À propos de l'auteur : Pierre Lachaine

Je suis un marin et un historien dans l'âme. Montréalais d'origine, j'ai vécu le Montréal communautaire des petits quartiers tissés serrés et solidifiés à l'huile de Saint-Joseph. J''aime bien les voyages dans le temps, les retours dans le passé, les introspections au présent et les projections dans le futur. Voilà ce que je vous propose bien humblement, partager avec vous mes réflexions, mes espoirs et mes coups de cœur sur l'ensemble des activités humaines dans la spirale temporelle. Pierre Lachaine
Cet article a été publié sous le thème Hors catégorie.
Ajouter le permalien à mes signets.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.