Actualité environnementale régionale

Avec la réduction progressive des mesures sanitaires, les activités démocratiques reprennent tranquillement. Petit tour d’horizon.

Tournée FabRégion

Vous avez envie de contribuer à bâtir le Bas-Saint-Laurent de l’avenir (durable) ? Après avoir consulté les intervenants et experts régionaux, FabRégion vous invite à partager votre vision. La consultation tournera autour de la question suivante : quelles modalités de coordination pour une transition vers un Bas-Saint-Laurent autonome et connecté afin d’atteindre au moins 50 % d’autonomie régionale dans les secteurs bioalimentaires, de l’énergie et du manufacturier ?

3 rencontres sont prévues :

Rimouski, le 9 avril de 13h30 à 16h30

Visioconférence, le 20 avril de 18h30 à 21h30

Rivière-du-Loup, le 30 avril de 13h30 à 16h30

Pour s’inscrire : https://fabregionbsl.quebec/

Pour information supplémentaire : info@fabregionbsl.quebec

Portrait de l’autonomie du Bas-St-Laurent

Parlant du FabRégion, l’organisme vient de sortir un rapport préliminaire qui démontre que la région aurait produit l’équivalent de 35 % de l’énergie qu’elle a consommée entre 2018 et 2020. Il faut noter que le calcul est basé sur des estimations et des extrapolations.

La région produit majoritairement de l’énergie hydroélectrique et éolienne. Toutefois, plusieurs barrages ont été fermés, entraînant une diminution de près de 60 % de la puissance en 10 ans. De leur côté, les sites éoliens ont proliféré, passant de 3 à 11 et triplant en puissance.

Du côté de la consommation, les hydrocarbures prennent la part du lion avec 56 %. Les besoins ont d’ailleurs augmenté de 20 % depuis 2013. Puisque le Bas-St-Laurent n’est pas un producteur d’hydrocarbures, la solution pour rétablir l’équilibre passe par la diminution de notre dépendance, par des solutions individuelles (réduire nos déplacements, véhicules plus petits, véhicules hydrides ou électriques, limiter les livraisons) et collectives (bus, covoiturage, autopartage).

Consultations pour le centre-ville de Rivière-du-Loup

Les citoyens et citoyennes sont invités à se prononcer sur le développement du centre-ville, particulièrement de la rue Lafontaine. Le possible déménagement du CLSC et un possible projet immobilier majeur (dont les détails sont encore secrets) ont motivé le conseil à réviser le plan d’urbanisme de ce secteur. Les sujets traités incluent la cohabitation automobilistes/cyclistes/piétons, la préservation du patrimoine, les places publiques et l’activité économique.

La consultation se fait par écrit du 16 au 31 mars : http://www.villerdl.ca/… /2022-03-16_RU2079_2086_2087.pdf

Une soirée d’information sera tenue le 6 avril et inclura des informations sur le projet immobilier. L’ordre du jour de la séance sera toutefois établi à l’avance.

Demande pour augmenter les aires protégées

Un regroupement d’organisations environnementales et citoyennes, de professionnels de la santé et de communautés autochtones réclame la création de 70 nouvelles aires protégées, dont 3 au Bas-St-Laurent.

Selon ce groupe, l’intérêt économique ne devrait pas dominer sur la nécessité de protéger les écosystèmes. La fin de l’exploration et l’exploitation pétrolière et gazière par le gouvernement Legault devrait aussi permettre de « récupérer » certains territoires. De plus, ces aires, même protégées, peuvent être très rentables pour d’autres industries comme le tourisme.

Rappelons que le Québec s’est fixé un objectif de protéger 30 % de son territoire d’ici 2030. 17 % le serait déjà en date de décembre 2020 et 10 nouvelles aires ont déjà été annoncées dans d’autres secteurs. De nouvelles cibles internationales risquent toutefois d’être fixées cet automne à la Conférence des Parties de la Convention sur la diversité biologique.

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1869208/aires-protegees-est-quebec-protection-territoire-especes

Consultation pour un projet de loi à la SAAQ

Celle-là n’est pas spécifique à la région, mais la SSAQ consulte actuellement au sujet du projet de loi 22 modifiant la Loi sur l’assurance automobile, le Code de la sécurité routière et autres dispositions.

Piétons Québec a déposé un mémoire proposant d’élargir la définition d’une victime de la route pour inclure toute personne blessée en utilisant les routes publiques (et non seulement celles blessées par une voiture) afin d’avoir un meilleur portrait. Le mémoire inclut également d’autres mesures pour améliorer la sécurité routière pour tous.

https://www.pietons.quebec/publication/2022/les-pietons-usagers-route-part-entiere

Ajout saisonnier pour les frigos partagés

La responsable des frigos partagés de Rivière-du-Loup rappelle à la population qu’il sera possible de partager des semis en les laissant sur les tablettes à côté des frigos ou en contactant l’organisme.

Les frigos peuvent servir à passer au suivant la nourriture encore bonne qu’on risque de ne pas manger. Il peut aussi s’agir d’une façon de faire un don direct en achetant des lunchs ou des options intéressantes pour le souper. N’importe qui peut contribuer à réduire le gaspillage en utilisant les surplus des autres. Les frigos sont toujours accessibles, mais la page Facebook https://www.facebook.com/Frigos-Partag%C3%A9s-Rivi%C3%A8re-du-Loup-103315831845315 signale lorsqu’il y a abondance d’un produit.

Les 3 frigos devraient retrouver leur emplacement habituel avec l’arrivée du printemps, soit dans Saint-Ludger (232 rue Témiscouata), au centre-ville (95 rue Amyot) et au Carrefour d’initiatives populaires (9 rue Lafontaine). Un frigo est toujours disponible en hiver au centre Premier Tech pour qui voudrait donner ou prendre de la nourriture.

avatar

À propos de l'auteur : Geneviève Malenfant

Je suis originaire de l’Abitibi et j’ai fais mes études à Montréal. J’habite Rivière-du-Loup depuis presque 5 ans. Je travaille comme audiologiste (je fais des tests d’audition). Je m’implique auprès des Pétroliques anonymes, un organisme qui lutte conte la dépendance au pétrole, parce que je crois fermement que la meilleure façon de faire faire au plus grand défi de notre ère, c’est ensemble. Je tiens une chronique de littérature jeunesse dans la Rumeur du Loup parce qu’aimer lire, c’est savoir trouver le bon livre, et qu’aimer lire permet d’ouvrir toutes les portes de la vie. Je participe régulièrement au Cabaret Kérouac et j’assiste à de multiples événements culturels parce que la culture, c’est la vie à son meilleur! Je vais donc vous entretenir en vrac des sujets qui me tiennent à cœur: la protection de l’environnement, la promotion de la santé, la culture sous toutes ses formes, l’implication citoyenne, le féministe, etc. Au plaisir de jaser avec vous!
Cet article a été publié sous le thème Environnement.
Ajouter le permalien à mes signets.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.