Retrouver le plaisir de lire

Selon une nouvelle étude de l’Association pour l’alphabétisation du Québec, c’est 54 à 58 % de la population de Rivière-du-Loup et du Témiscouata qui n’atteint pas un niveau de littératie suffisant pour comprendre un texte dense ou long. Rimouski-Neigette, La Métis et les Basques s’en sortent avec des résultats un peu meilleurs. Le Témiscouata, par contre, tire de la patte avec plus de 60 % de sa population sous ce seuil.

De multiples facteurs expliquent ce triste constat, mais la perte du plaisir de lire est certainement l’endroit où il est le plus facile d’agir. Plusieurs groupes et organismes proposent d’ailleurs leurs solutions pour rendre ce loisir utile plus agréable.

À Go, On Lit ! vise à promouvoir la lecture chez les 14-20 ans. Les ambassadeurs. ambassadrices de la quatrième édition sont Koriass, Valérie Chevalier, Kevin Raphaël et Ludivine Reding. En partageant leurs expériences variées et leurs choix, ils. elles servent d’exemples positifs. Les études démontrent que l’un des facteurs les plus importants pour qu’un. e jeune lise est de voir des adultes significatifs le faire avec plaisir. Comme ce n’est pas donné à tout le monde d’avoir des parents lecteurs, cette initiative québécoise pallie au manque. Le site publie aussi des suggestions jeunesse dans un format attrayant ainsi qu’un quiz pour découvrir son style qui donne accès à des choix plus personnalisés.

Pour les plus petits, la Lecture en cadeau se poursuit désormais à l’année dans toutes les librairies participantes. Il suffit d’acheter un livre 0-12 ans et de demander le sac au comptoir. Une fois la fiche remplie, vous déposez le livre neuf dans la boîte. Votre don sera remis à un enfant d’un milieu défavorisé afin qu’il.elle ait aussi un beau livre neuf à admirer.

Pour les « grand. e. s », il y a les cercles de lecture. Plusieurs se font en présentiel comme celui de Rivière-du-Loup, Lire au loup. Selon un petit sondage maison de notre groupe, beaucoup de gens y voient une excuse pour prendre le temps de lire et une occasion de découvrir des choses qu’ils. elles ne liraient pas autrement. (Sauf moi qui y voit une excuse pour ensevelir de pauvres victimes innocentes sous mes suggestions de lecture lol). Il y a aussi quelque chose de fascinant à partager dans le respect nos observations sur une même œuvre.

D’autres groupes se font également en ligne et regroupent des gens de partout au Québec. La page à laquelle je participe permet de partager nos critiques et d’échanger sur nos expérience. Les organisatrices ont aussi créé plusieurs jeux et défis pour stimuler les envies de lecture.

Sur une autre note, le défi Un livre québécois par mois vous propose de choisir selon une thématique mensuelle. Il est peut-être un peu tard pour lire 12 livres avant la fin de l’année, mais il n’est jamais trop tard pour lire québécois !

Depuis le début de la pandémie, l’Association des libraires du Québec produit des capsules où des lectures-lectrices partagent leurs prescriptions littéraires. Ces gens sont des écrivain. e. s, des libraires, des organisateurs. organisatrices de festivals ou des gens connu. e. s. Le rythme a été réduit et il y a eu des pauses, mais ça se poursuit encore ! Les vidéos restent également disponibles sur la page Facebook. Une belle façon de faire le plein de suggestions !

Si vous voulez acheter en ligne sans encourager les GAFA de ce monde, la plateforme des libraires indépendants du Québec vous facilite la vie ! Le site met en commun les fonds de commerce de toutes les libraires et vous indique les endroits où votre choix est déjà disponible. Vous pouvez choisir de recevoir votre commande par la poste ou d’aller la chercher en magasin. En temps normal, je vous conseillerais de choisir localement pour limiter les déplacements, mais les temps d’attente sont parfois longs (apparemment, il y a beaucoup de conteneurs coincés un peu partout), alors à vous de voir si vous préférez faire une commande à votre librairie préférée ou en essayer une nouvelle. Vous pouvez acheter en version papier, numérique ou audio. La sélection en anglais s’est aussi améliorée. L’association produit aussi gratuitement une revue.

Sinon, faites confiance à votre bibliothécaire ou libraire pour trouver quelque chose qui ressemble au dernier livre ou série télé que vous avez apprécié. Si le choix ne vous plaît pas, n’hésitez pas à retenter votre chance avec une autre personne. Comme pour la musique, il y en a pour tous les goûts, mais vous recevrez une liste complètement différente selon les intérêts et goûts de la personne que vous interrogez.

L’avantage des bibliothèques publiques, c’est qu’elles vous offrent d’essayer un grand nombre de livres (papier ou numérique), gratuitement ou à faible coût. Si vous n’aimez pas, vous retournez et c’est tout ! Si vous adorez, rien ne vous empêche d’acheter votre copie par la suite.

Finalement, pour ceux-celles qui souhaitent améliorer leur niveau de lecture, la Fondation pour l’alphabétisation offre pleins de ressources intéressantes.

Liens:

Quel est le degré de littératie dans votre région? Article de Sandrine Vieira publié le 14 octobre 2021 au Devoir, https://www.ledevoir.com/societe/640182/quel-est-le-degre-de-litteratie-de-votre-region

Page Facebook de À Go, On Lit!: https://www.facebook.com/AGOonlit/ Pour le quiz : https://www.agol.ca/quiz/

La lecture en cadeau : https://fondationalphabetisation.org/nos-initiatives/la-lecture-en-cadeau/

Lire en chœur : https://www.facebook.com/LibrairesQc/videos/?ref=page_internal

Groupe de lecture en ligne (groupe Lectures.Jeux.Bavardages): https://www.facebook.com/groups/416154605938837/about

Défi Un livre québécois par mois : https://www.facebook.com/photo/?fbid=4138173399560874&set=p.4138173399560874

Pour commander en ligne: https://www.leslibraires.ca/

Revue Les libraires: https://revue.leslibraires.ca/

Fondation pour l’alphabétisation : https://www.facebook.com/fondationalphabetisation/ et https://fondationalphabetisation.org/la-fondation/a-propos/

avatar

À propos de l'auteur : Geneviève Malenfant

Je suis originaire de l’Abitibi et j’ai fais mes études à Montréal. J’habite Rivière-du-Loup depuis presque 5 ans. Je travaille comme audiologiste (je fais des tests d’audition). Je m’implique auprès des Pétroliques anonymes, un organisme qui lutte conte la dépendance au pétrole, parce que je crois fermement que la meilleure façon de faire faire au plus grand défi de notre ère, c’est ensemble. Je tiens une chronique de littérature jeunesse dans la Rumeur du Loup parce qu’aimer lire, c’est savoir trouver le bon livre, et qu’aimer lire permet d’ouvrir toutes les portes de la vie. Je participe régulièrement au Cabaret Kérouac et j’assiste à de multiples événements culturels parce que la culture, c’est la vie à son meilleur! Je vais donc vous entretenir en vrac des sujets qui me tiennent à cœur: la protection de l’environnement, la promotion de la santé, la culture sous toutes ses formes, l’implication citoyenne, le féministe, etc. Au plaisir de jaser avec vous!
Cet article a été publié sous le thème Arts, culture et patrimoine.
Ajouter le permalien à mes signets.
avatar

L'auteur(e) de cet article :

Autres articles par le(la) même auteur(e)

2 commentaires

  1. avatar Par : Pierre Jobin

    «La lecture en cadeau» est une excellente initiative. J’espère que plusieurs librairies que notre région y participent et que nous serons nombreux à y contribuer.

    Je vous remercie pour les nombreuses références citées en fin de votre billet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.