Le dégel de la culture

La neige fond. Les journées rallongent. La vaccination est débutée. Ça sent l’arrivée du beau temps, même si nous ne sommes pas dupes et savons que nous n’en avons pas terminé avec les tempêtes (de neige) et les vagues (de Covid).

Au début du mois, je suis allée (en personne !) à la bibliothèque et à un spectacle (dans la même journée !) pour la première fois depuis un an ! Oui, je sais, ces établissements ne sont pas restés fermés pendant 1 an en région, mais la période d’ouverture a concordé avec les moments où j’ai travaillé à temps partiel à la clinique de dépistage… Même en sachant que je vais continuer à limiter mes visites, je dois dire que ça m’a fait du bien. Je vous partage donc mes petits baumes culturels de mars en plus de deux suggestions plus générales.

– Spectacle en salle : J’ai un super spectacle de cirque et la nouvelle version de la pièce King Dave à la salle de Rivière-du-Loup.

Bien sûr, ce n’est toujours pas l’expérience normale du spectacle en salle. Il faut se laver les mains et mettre un masque de procédure à l’entrée, masque que l’on ne peut retirer avant de sortir du bâtiment. Le bar est fermé. Le spectacle commence à 19 h, couvre-feu oblige. Le nombre de billets est limité. Une rangée sur deux est ouverte. Dans une même rangée, il y a 3 sièges laissés libres de chaque côté de chaque bloc de spectateur(s). De jolis marques-places au nom d’artistes connus (ex. : siège réservé pour Céline Dion ou Hubert Lenoir) entourent les sièges réservés. Le spectacle a commencé les deux fois avec 5-10 minutes de retard parce que le monde arrive à la dernière minute (en passant, n’arrivez pas avant 18 h 30, la salle ne sera pas prête malgré l’annonce qu’elle ouvre à 18 h). La salle est assez tranquille pour qu’on ait l’impression d’entendre chacune des personnes présentes.

Malgré tout, le travail des artistes, lui, reste aussi spectaculaire qu’avant.

– Théâtre en ligne et à la télévision : Le théâtre a beau être principalement un art de la scène, il demeure que la captation est une deuxième option très intéressante. Surtout lorsqu’on habite loin des grands centres. L’expérience est d’autan plus agréable lorsqu’une équipe talentueuse réussit à adapter la pièce aux exigences d’un autre média (tels la télévision ou l’internet) comme a su le faire l’équipe de Les Hardings. Voici donc mes suggestions théâtre :

  • Pour voir ou revoir les productions présentés à Télé-Québec, dont Les Hardings qui portent sur la tragédie de Mégantic et le poids de la culpabilité, rendez-vous sur la plate-forme numérique : https://www.telequebec.tv/emissions J’apprécie beaucoup l’initiative de ramener le théâtre à la télévision. Seul bémol : ce serait bien de rassembler les productions sous un nom commun. En ce moment, pour trouver les pièces, il faut connaître les titres de chacune.
  • Pour une captation vidéo de qualité, le TNN offre une option webdiffusion à prix réduit pour toutes les pièces de sa programmation. Chaque pièce est disponible durant une période prédéterminée seulement. https://tnm.qc.ca/?page=webdiffusion
  • Si vous appréciez les lectures de textes, le théâtre de La Bordée offre une performance gratuite en ligne toutes les semaines de samedi 17 h à dimanche 17 h. Il s’agit d’une captation préenregistrée que vous pouvez écouter sur leur site https://bordee.qc.ca/
  • Pour d’autres lectures, Radio-Canada continue d’alimenter son projet Théâtre à la carte https://ici.radio-canada.ca/premiere/balados/7448/theatre-sur-demande-spectacle-piece-comedien
  • Pour une courte pièce de Michel Tremblay avec Denise Filiatrault et Gilbert Sicotte, écoutez Coronavarus : https://ici.radio-canada.ca/premiere/balados/8065/theatre-michel-tremblay-coronavarius

— La fin des faibles : Je ne suis pas une fan de rap, mais j’aime bien le concept de l’émission. Le rythme est bon. Les pauses sont stratégiquement placées de façon à séparer les performances de chaque candidat. L’épisode comporte aussi une performance par un professionnel, une épreuve de groupe et le dévoilement des gagnants. Le niveau semble très élevé et les textes sont souvent très intéressants (j’apprécie particulièrement les a capella, souvent plus personnels). Les juges ont l’air justes. Personnellement, je pense que vous pouvez sauter le premier épisode sur les auditions. Je l’avais accidentellement manqué et ça n’a pas changé grand-chose. https://lafindesfaibles.telequebec.tv/

-Coffret littéraire : Un coffret littéraire est une boîte envoyée par la poste qui contient un livre et des objets pour accompagner la lecture (signet, thé, chandelle, collations). Le coffret Lison est une option québécoise. On peut s’inscrire pour recevoir une boîte chaque mois ou pour quelques mois seulement. Certaines compagnies offrent en plus des coffrets mensuels thématiques et des coffrets personnalisés. Je n’ai reçu qu’une seule boîte à date via La bulle de lecture : j’ai été agréablement surprise par les accessoires (le signet est magnifique !), mais je reste peu convaincue du choix de livre (quoique je ne l’ai pas encore lu). J’ai aussi commandé un coffret thématique à Lison, que je n’ai pas encore reçue.

-Rumeur du Loup : Cette revue citoyenne gratuite, disponible en ligne et dans de multiples points de tombée en région, est en pleine campagne de financement. N’hésitez pas à encourager ceux qui encourage la culture en région ! https://www.rumeurduloup.com/faire-un-don/?fbclid=IwAR2gdRYLuxnqGPHFMNE0tkIxndPl_F0_RCR1usav6BIR532XDtFqCRH2eL8

— Nouveau roman pour Gabrielle Filteau-Chiba : Le dernier tome de la trilogie traite davantage de militantisme écologique. Je ne l’ai pas lu, mais chapeau pour parler de ce sujet relativement peu présent en fiction.

En espérant que vous continuez à cultiver vos petits plaisirs, bon printemps !

avatar

À propos de l'auteur : Geneviève Malenfant

Je suis originaire de l’Abitibi et j’ai fais mes études à Montréal. J’habite Rivière-du-Loup depuis presque 5 ans. Je travaille comme audiologiste (je fais des tests d’audition). Je m’implique auprès des Pétroliques anonymes, un organisme qui lutte conte la dépendance au pétrole, parce que je crois fermement que la meilleure façon de faire faire au plus grand défi de notre ère, c’est ensemble. Je tiens une chronique de littérature jeunesse dans la Rumeur du Loup parce qu’aimer lire, c’est savoir trouver le bon livre, et qu’aimer lire permet d’ouvrir toutes les portes de la vie. Je participe régulièrement au Cabaret Kérouac et j’assiste à de multiples événements culturels parce que la culture, c’est la vie à son meilleur! Je vais donc vous entretenir en vrac des sujets qui me tiennent à cœur: la protection de l’environnement, la promotion de la santé, la culture sous toutes ses formes, l’implication citoyenne, le féministe, etc. Au plaisir de jaser avec vous!
Cet article a été publié sous le thème Arts, culture et patrimoine.
Ajouter le permalien à mes signets.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.