La douane intérieure

Ce titre sonne comme un titre de roman existentialiste. Pourtant, il concerne un sujet plus digne d’Orwell ou Kafka que de Jean-Paul Sartre. J’en parle ici parce que la nouvelle m’a laissée perplexe. Je me suis dit que peut-être l’unE d’entre vous pourra éclairer ma lanterne.

Au début du mois de mars, une nouvelle anodine a fait le tour des médias régionaux[1], avant de retomber dans l’oubli public en moins de 24 heures. On y apprenait qu’une nouvelle procédure serait désormais appliquée sur les petits traversiers intérieurs, comme ceux de Tadoussac–Baie-Sainte-Catherine, Québec-Lévis ou Sorel–Saint-Ignace-de-Loyola, des navires dont le parcours ne fait guère plus d’un kilomètre. Les passagers de ces transporteurs pourront faire l’objet d’une fouille aléatoire de leur véhicule et de leurs bagages.

Je suis bouche bée. Il paraît qu’on cherche à éviter l’« introduction sans autorisation d’armes, d’explosifs ou d’engins incendiaires ». D’accord. Mais introduire où? Je ne sache point qu’il y eût frontière entre les deux rives du Saguenay ou au beau milieu de la rivière Yamaska. Ou alors la géopolitique du Canada a changé pendant qu’on avait le covid tourné?

Je suis allée voir la charte des droits — celle du Canada, vu la juridiction qui chapeaute les traversiers —, où j’ai trouvé confirmation que les fouilles abusives sont prohibées au Canada, sauf en certaines circonstances très précises où le droit à la vie privée peut être raisonnablement suspendu sans mandat :

  • régime de contrôle routier de l’alcool;
  • fouilles à la frontière dans le contexte des douanes;
  • certaines fouilles ou perquisitions effectuées à l’aide de chiens renifleurs.

Pour les autres situations, hormis dans le cas où les autorités auraient des motifs raisonnables de soupçonner la personne de délit, ou en situation d’urgence, il faut un mandat. Alors je m’interroge sincèrement. Qu’est-ce qui peut bien justifier pour Transport Canada le rehaussement de sa cote de sécurité pour les traversiers intérieurs? Si on en croit le communiqué, rien du tout. Aucune menace imminente, aucune évaluation à la hausse du risque, rien. Juste une directive de Transport Canada à la Société des traversiers du Québec.

Or, en ces temps troublés où les droits individuels sont réclamés à cor et à cris par toutes les couches de la société, où l’on s’offusque avec raison du plus petit manquement à la décence, au respect ou à la politesse, cette nouvelle-là est passée comme du beurre dans une poêle chaude. Personne n’a soulevé la moindre objection à cette brèche dans le droit collectif à la sainte paix.

Des fouilles aléatoires pour traverser le Saguenay? Ne reculant pas devant un sophisme primaire, je mets le pied sur la pente glissante et me demande si la prochaine fouille ne sera pas bientôt exigée — oh! aléatoirement, bien sûr —pour traverser la rivière Ouelle entre le bas du village et le terrain de golf de Saint-Pacôme.

Je sais, j’exagère.


[1] Fouilles aléatoires exigées sur la traverse Québec-Lévis | La Capitale | Actualités | Le Soleil – Québec

Des fouilles aléatoires seront permises à la Traverse de Québec-Lévis | CMATV

Traversiers | Nouvelles mesures pour « prévenir l’introduction » d’armes ou d’explosifs | La Presse

avatar

À propos de l'auteur : Éliane Vincent

Je viens de la ville. La grande, la mal-aimée : Montréal. J'en garde de fort beaux souvenirs mais c'est au Kamouraska, où la vie m'a fait le bonheur de m'appeler, que j'ai compris les vraies affaires : la vie ensemble, les voisins, le pays, la beauté, le respir. Depuis toute petite, je suis sur la clôture. Jamais dans une gang, jamais dans l'autre, toujours en marge, à essayer de comprendre le pourquoi de tout. Je lis, j'écoute, je regarde et, si vous le permettez, je partagerai avec vous ce que tout m'inspire. On s'asseoira ensemble sur la clôture...
Mot-clés : , , , , , .
Ajouter le Permalien à mes signets.
avatar

L'auteur(e) de cet article :

Depuis toute petite, je suis sur la clôture. Jamais dans une gang, jamais dans l'autre, toujours en marge, à essayer de comprendre le pourquoi de tout. Si vous le permettez, je partagerai avec vous ce que tout m'inspire. On s'asseoira ensemble sur la clôture...

Autres articles par le(la) même auteur(e)

11 commentaires

  1. avatar Par : Marie Marchand

    Le ridicule ne tue pas, mais……..

    • avatar Par : Éliane Vincent

      Les libertés qui s’effritent ne font plus peur à personne, étrange.

  2. avatar Par : André Bonsang

    Ce texte n’est pas particulièrement printannier. Mais passons ! Ou plutôt traversons ! Je crois que le plus étonnant dans ce règlement c’est que, semble-t-il, les députés de l’opposition ont laissé passer (ou traverser) ce changement aux règlements. C’est contraire à tous les usages, aurait dit Jean de La Fontaine. L’opposition aurait dû s’opposer et clamer haut et fort son opposition. Qu’en fit-elle et que fit-elle ? Des ficelles …
    AB makila malamu, salut

    • avatar Par : Éliane Vincent

      Vous avez raison pour l’opposition, mais que dire de toutes les associations citoyennes qu’on n’a pas entendues non plus?

      C’est pourquoi j’aimerais avoir l’avis de quelqu’un de qualifié pour m’expliquer en quoi ces fouilles aléatoires sont justifiées!

  3. avatar Par : Gaston Lagacé

    Il me semble qu’il soit interdit de transporter des explosifs sur les bateaux, mais aussi dans les tunnels comme Hippolyte-Lafontaine…? Devrait-on s’attendre à une telle procédure là aussi? Effectivement rien ne nous ait été véhiculé à propos de la pertinence de procéder ainsi… maintenant??

  4. avatar Par : Gaston Lagacé

    …mais l’information a tout de même été communiquée aux médias…

  5. avatar Par : Diane Lavoie

    Tu fais bien de signaler cet abus. Merci.

    • avatar Par : Éliane Vincent

      J’ai beau me dire qu’il ne faut pas virer paranoïaque, le petit lutin libre sur mon épaule ne peut s’empêcher de froncer les sourcils…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.