Hydro: je t’aime, mais…

Au Québec, l’hydroélectricité fait partie de notre quotidien. Elle réchauffe nos chaumières l’hiver et rafraîchit nos logis l’été (si on a la chance d’avoir un climatiseur!). Pour ces raisons et bien d’autres encore, nous entretenons généralement une relation positive avec notre fournisseur principal en électricité : Hydro-Québec. 

Comme toute société d’État, Hydro-Québec a ses forces et ses faiblesses, mais compte tenu de l’histoire2 qui est rattachée à sa création, nous sommes souvent plus indulgents envers ses travers. Après tout, quand on se compare (au Texas par exemple3), on se console.

Comme fournisseur de services, Hydro-Québec est un modèle pour la prise d’entente en cas de difficulté de paiement. Si vous êtes un ménage à faible revenu et que vous avez de la difficulté à payer votre facture d’électricité, vous avez tout avantage à communiquer sans attendre avec Hydro-Québec4. Les ententes proposées sont véritablement abordables. Depuis le début de la pandémie, les mesures d’assouplissement mises en place par Hydro-Québec sont à la hauteur.

Par contre, Hydro-Québec peut faire mieux et nous, comme consommateurs, pourrions payer moins.

La date du 1er avril est synonyme de mauvaise blague pour des milliers de ménages québécois. En avril, nous sommes habitués à la neige printanière. Comme le dit le dicton : en avril, ne te découvre pas d’un fil. Pourtant, dès le 1er avril (sauf en période de pandémie), Hydro-Québec peut couper l’électricité aux ménages en difficulté de paiement. En 2018, près de 50 000 ménages ont été débranchés parce qu’ils ne pouvaient pas payer leur facture d’électricité. Avec la longueur de nos hivers québécois, il serait tout à fait sensé pour la santé et la sécurité de nos concitoyens de prolonger la trêve hivernale (période entre le 1er décembre et le 31 mars sans coupure d’électricité).

Les pannes de courant qui surviennent à l’occasion, notamment l’hiver, nous rappellent à quel point l’électricité est un besoin essentiel. Au Québec, les produits alimentaires de base et certains autres produits sont détaxés. C’est donc dire qu’aucune taxe n’est prélevée à l’achat. En tant que service essentiel, l’électricité ne devrait pas être taxable. En moyenne, chaque famille paie 150$ de TVQ par année sur sa facture d’électricité.

Le 1er avril, les tarifs d’électricité ont augmenté de 1,3%. Au Québec, la facture d’électricité est trop chère. Hydro-Québec peut faire mieux!

Pour voir les autres vignettes de la campagne lancée par Union des consommateurs : https://www.facebook.com/uniondesconso

___________________________________________________________

Titre inspiré par la pièce J’aime Hydro. Disponible en baladodiffusion sur https://ici.radio-canada.ca/premiere/balados/5060/jaimehydro

Plus de 70 ans après la création d’Hydro-Québec, qu’est devenue la relation entre la société d’État et les Québécois? Sommes-nous toujours maîtres chez nous? La comédienne Christine Beaulieu a mené une enquête citoyenne. En résulte une pièce de théâtre documentaire sans parti pris qui expose les facettes opposées d’une question de société essentielle.

2 Pour un bref résumé : https://fr.wikipedia.org/wiki/Nationalisation_de_l%27%C3%A9lectricit%C3%A9_au_Qu%C3%A9bec

3 https://www.lapresse.ca/international/etats-unis/2021-02-21/tempete-hivernale-au-texas/le-cout-des-factures-d-electricite-en-forte-hausse.php

4 https://www.hydroquebec.com/residentiel/espace-clients/paiement/menages-faible-revenu.html

avatar

À propos de l'auteur : ACEF du Grand-Portage

L’Association Coopérative d’Économie Familiale (ACEF) est un organisme spécialisé en finances personnelles et en protection du consommateur. Depuis 1990, elle dispense des services dans les domaines du budget et de l’endettement pour aider les individus et les familles à améliorer leur santé financière. De plus, l’ACEF du Grand-Portage, comme groupe d’intervention en consommation, voit à la protection, la défense et l’éducation des consommateurs. L’ACEF travaille en collaboration avec les organismes du milieu, l’Office de la protection du consommateur, les associations de consommateurs et plusieurs groupes de défense de droit du Québec dans le but de défendre les droits des familles et des individus sur les plans social et économique.
Mot-clés : , .
Ajouter le Permalien à mes signets.
avatar

L'auteur(e) de cet article :

Organisme spécialisé en finances personnelles et en protection des consommateurs

Autres articles par le(la) même auteur(e)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.