Élections et syndicalisme…en pandémie

Que nous réserve le résultat des élections fédérales du 20 septembre…C’est vrai, personne n’avait vraiment le goût de celles-ci, mais il faut faire avec et voter! La présente campagne nous a réservé quelques surprises, mais celle qui m’a la plus étonnée est la position de François Legault, qui nous invite à voter conservateur! Bien sûr, je crois à l’importance que le gouvernement du Québec défende ses pouvoirs et son autonomie, et mettre en valeur l’identité du Québec, mais il y a aussi d’autres questions essentielles…Que faisons -nous de notre vision de l’environnement et d’agir avec urgence sur les changements climatiques. Pourtant cette question apparait souvent en priorité chez les Canadiens/nes. Que faisons-nous sur la question de la sécurité et le contrôle des armes à feu…Je ne crois pas sincérement que c’est le parti conservateur d’Érin O’Toole qui nous permettra d’avancer sur ces questions… cela sera un recul important. Le gouverment Legault risque aussi de désenchanter sur les possibles transferts fiscaux, avec un gouvernement conservateur…Comme entendu récemment, est-il préférable d’avoir plus de transferts fiscaux avec certains conditions, que d’avoir moins d’argent avec une supposée plus grande autonomie….Je continue de croire en la capacité du Québec de bien défendre ses orientations, ses programmes, d’être capable de bien gérer ses affaires, et de négocier ainsi au besoin…..Autrement dit, je ne veux pas d’un gouvernement minoritaire conservateur, il faut voter d’abord stratégique pour les candidats/es capables de battre les candidats conservateurs….

Sur les élections, il est scandalisant de voir la hargne manifestée par les anti-vaccins, à l »égard des politiciens, dont Justin Trudeau…cela va vraiment trop loin, l’effet Trump a fait son oeuvre aussi au Canada!

Pandémie et syndicalisme

Dans la pandémie, les organisations syndicales ont été actives pour nous sensibiliser à certaines situations, d’ailleurs, ce sont souvent celles-ci, qui nous alertaient pour dénoncer des situations inacceptables, concernant des patients/es, du manque criant de personnel, ect. Quand entendions-nous des directions prendre la parole…

Par rapport à la vaccination obligatoire pour l’ensemble du personnel de la santé, par contre, je suis un peu sur le choc d’entendre le point de vue de plusieurs organisations syndicales…Je m’interroge sur ce que défend les syndicats…Défendent-ils la minorité des personnes qui ne se font pas vacciner avec l’argument de la liberté et du droit individuel… Il me semble que l’on perd ainsi la vraie nature d’un syndicat qui est d’abord de défendre les intérêts collectifs! Ce qui m’apparaît toujours important et essentiel dans la définition d’un syndicat, c’est la défense des intérêts communs. Actuellement, quels sont les intérêts communs en pandémie, c’est la protection de la majorité, de la collectivité! Pourquoi les organisations syndicales ne veulent pas plus protéger la majorité de leurs membres qui ont accepté de se faire vacciner, au détriment d’une minorité qui n’acceptent pas de le faire…Cette minorité continue de mettre à risque plusieurs milieux de travail et la santé des autres membres. Pourquoi faire le choix de défendre principalement des intérêts individuels…Bien sûr, je ne parle pas ici des personnes qui ne peuvent se faire vacciner pour des raisons de santé. Personnellement, je dois l’avouer, je deviens de plus en plus intolérant, face à un choix égoiste des anti-vaccins, et une vision peu collective. Celle-ci est essentielle, pour réussir à passer à travers cette pandémie qui perdure et qui nous étrive tous et toutes! Bien sûr, cette pandémie fait ressortir des visions différentes de la vie en société qui étaient déjà présentes avant, mais qui deviennent davantage exacerbées…

Comment réussirons nous à se  »raplomber » collectivement….Cela n’est pas simple…mais les réseaux sociaux et les défoulements sur ceux-ci ne font rien pour améliorer les choses…Il faut sûrement garder de l’ouverture…retrouver un sens plus collectif et du respect.

avatar

À propos de l'auteur : Raymond Cadrin

Membre du c.a. de Communications Communautaires des Portages (CCDP) depuis plusieurs années, j'ai la conviction que l'action citoyenne est source d'initiatives et d'influence déterminantes dans le devenir d'un milieu, d'une communauté. "Nous avons notre mot à dire sur ce qui nous concerne!"
Cet article a été publié sous le thème Hors catégorie.
Ajouter le permalien à mes signets.
avatar

L'auteur(e) de cet article :

Autres articles par le(la) même auteur(e)

1 commentaire

  1. avatar Par : Éliane Vincent

    Respect et sens collectif, tout est dit. Et ce n’est pas le parti conservateur qui portera ces valeurs que même les syndicats renient.

    Ce qui me fait le plus peur, ce sont les 5% de votes recueillis par le parti Populaire de Maxime Bernier. Nous sommes collectivement vulnérables à la démagogie et au mensonge. On a vu aux États-Unis comme une aberration monstrueuse comme Donald Trump pouvait déstabiliser un pays, au mieux dans l’indifférence silencieuse de ceux qui pourraient prendre la parole, au pire avec le soutien de médias sans conscience.

    N’agissons pas comme nos voisins du sud : il faut dénoncer le discours mensonger sur toutes les tribunes, il ne faut laisser passer aucune aberration, il faut démonter la démagogie jusqu’à sa plus simple expression : le ridicule.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.