Le racisme n’est pas une question d’identité.

En collaboration avec le groupe immigration du CLD RdL et ses services d’accueil aux personnes issues de l’immigration

Stéphanie Jeanne Bouchard/ Bérangère Furbacco

« Il n’existe pas de “personne raciste” ou “pas raciste”. 

Le racisme est plutôt « un phénomène de société qui nous concerne tous et toutes et dont nous sommes tous et toutes responsables ”

Merci à Fabrice Vil de nous rappeler que le racisme n’est pas un trait de personnalité mais bien des comportements dont nous avons hérités ou que nous avons acquis…

https://ici.radio-canada.ca/info/videos/media-8271230/entrevue-avec-fabrice-vil

De la même façon qu’ils ont été appris, ces comportements peuvent être déconstruits. Chacun de nous peut faire ce travail de déconstruction.  Chacun de nous peut commencer par observer ses réactions, peut discuter et surtout écouter les personnes qui ont pu vivre du racisme pour mieux les comprendre, peut reconnaître les biais inconscients. Chacun de nous peut apprendre à se pardonner et pardonner les autres pour des réactions inappropriées. Chacun de nous peut objecter lorsque la situation n’est pas convenable et défendre lorsqu’on oppresse, on discrimine, on humilie, … 

On peut lire, regarder des documentaires, s’informer, côtoyer des personnes qui pourront nous aider à ouvrir nos opinions et nos esprits ! Sortir de sa zone de confort, souhaiter apprendre à connaître l’autre, accepter la différence, aller à sa réelle rencontre ! 

Car notre seul point commun est que nous sommes tous uniques et donc tous différents !

Simon Fournier, un bel humain, ouvert et impliqué,
participe assurément à ouvrir les cœurs et les esprits!
Responsabilité partagée! Il a témoigné de sa vie à Rivière-du-Loup, à écouter sous ce lien !


http://www.ciel103.com/entrevue/903-dans-la-peau-d-un-noir-a-riviere-du-loup-partie-1?fbclid=IwAR1p2-AoRttT7jD3i16WogNvNux83lNQKhZyxPxg93XPZHtWwZ6jD3ZCXzI#.XunvKv3rKzQ.facebook

À la lueur des événements des dernières semaines, le conseil de la MRC de Rivière-du-Loup a jugé important de réaffirmer la volonté d’être une collectivité accueillante, ouverte et inclusive:

Un message du conseil de la MRC de Rivière-du-Loup

Une collectivité accueillante, ouverte et inclusive, sur le territoire de la MRC de Rivière-du-Loup

À la lueur des événements des dernières semaines, le conseil de la MRC de Rivière-du-Loup juge important de réaffirmer la volonté d’être une collectivité accueillante, ouverte et inclusive. À titre d’organisation supramunicipale, nous avons fait le choix de développer au fil des années, un solide réseau d’accueil pour les gens d’ici et d’ailleurs, particulièrement pour l’accueil personnalisé de gens issus de l’immigration.

Nous sommes fiers de compter sur la présence de citoyens représentant plus de 45 nationalités sur le territoire de notre MRC! Nous réaffirmons aujourd’hui que nous croyons à la richesse de la diversité.

Nous rappelons aussi que l’égalité, la démocratie, le pluralisme, la primauté du droit, la laïcité sont des valeurs inscrites dans la charte des droits fondamentaux et que nous nous engageons à nourrir et veiller au respect de ces valeurs.

Nous, tous et toutes, citoyens et citoyenne.s, institutions publiques, organismes, entreprises devons continuer à porter un message d’accueil et de bienveillance à toutes celles et tous ceux qui viennent enrichir nos communautés et dynamiser nos municipalités.

Nous devons continuer à faire rayonner toute la richesse de cette collectivité accueillante que nous bâtissons chaque jour ensemble, sans faire abstraction de nos différences et des dialogues que nous devons engager pour mieux nous comprendre.

Soyons ensemble invitant.e.s, accueillant.e.s, ouvert.e.s et bienveillant.e.s à tous et toutes au sein de notre MRC. Choisissons, ensemble, de passer du “Nous Autres” au “Nous Tous”


Chaque geste compte dans le vivre ensemble et la collectivité accueillante!

« Petit à petit on devient moins petit »

Cultivons ensemble, nous tous, la bienveillance et la responsabilité partagée!


avatar

À propos de l'auteur : Stéphanie Jeanne Bouchard

Entrepreneure, Formatrice, accompagnatrice stratégique, consultante/analyste en profils psychométriques. Ayant développé une solide expérience dans l’accompagnement stratégique et le développement socio-économique, il s’impose à moi d’élargir le concept d’accompagnement dans une approche à échelle humaine et intégrée. Expérience de plus de 20 ans en développement du potentiel humain de l’individu, dans sa vie personnelle, professionnelle, organisationnelle et auprès des entreprises. www.kkinc.ca
Cet article a été publié sous le thème Hors catégorie.
Ajouter le permalien à mes signets.
avatar

L'auteur(e) de cet article :

Photographe, globe-trotter et amoureuse de la route. Ma vision et mes valeurs rencontrent une vision globale qui va bien au-delà de la santé mentale et physique des individus; elle parle de la façon dont l’humain communique et se comporte en relation avec lui-même, l’autre et son environnement. Comment il interagit dans les trois registres du savoir, savoir-être et savoir-faire. www.kkinc.ca Efficience, cohérence, authenticité, innovation, confiance. L’humain toujours au centre. Ma mission: Libérer l'intelligence!

Autres articles par le(la) même auteur(e)

4 commentaires

  1. avatar Par : Pierre Jobin

    Un très grand merci pour cette belle réflexion sur le racisme. Je suis content d’apprendre que la MRC de Rivière-du-Loup a publié un appel en faveur d’une collectivité accueillante, ouverte et inclusive. Nous avons trop souvent tendance à percevoir l’immigration comme une menace plutôt que comme une possibilité d’enrichissement de nos communautés. Au delà de nos différences culturelles, ethniques, religieuses ou sociales, nous partageons une commune humanité qui nous invite à s’ouvrir sur l’altérité et sur la pluralité. Comme le soulignait une politique gouvernemental du début des années 80, ce n’est pas parce que nous défendons le français comme langue commune au Québec que cela doive nous fermer à la pluralité.

    «Pour le gouvernement du Québec, le souci d’affirmer le caractère francophone de notre société n’a jamais été dissocié de la reconnaissance du caractère pluraliste de notre héritage culturel.»

    http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/pages/evenements/20244.html

    • Merci à vous M. Pierre de ce commentaire. Nous étions bien heureuses aussi que la MRC réaffirme ses couleurs de collectivités accueillante… et que les actions qui en découlent soient cohérentes!
      Ce sont actuellement plus de 1500 personnes issues de l’immigration qui ont choisi notre belle région… Un bref historique de la MRC nous démontre que dès le début du 19ième siècle, des personnes de différentes nationalités sont venues participer à l’essor de ce territoire. Depuis les 5 dernières années, j’ai eu la chance de croiser des gens de plus de 45 nationalités dans la cadre de mon travail d’agente de développement immigration.
      Souvent quand je parle des codes et enjeux culturels, je mentionne que plus un québécois est au fait et ancré dans ses valeurs, plus il est en mesure de les faire rayonner, et sera beaucoup plus ouvert que méfiant face à « l’Autre »… C’est alors que toute la richesse du vivre ensemble peut émerger… De l’intégration à l’inclusion, une collectivité accueillante est une communauté inclusive où les nouvelles et nouveaux arrivant(e)s ont le sentiment que leur identité est respectée et se sentent intégrés à la communauté d’accueil…. et au-delà de l’intégration, qu’ils puissent ensuite passer à l’enracinement qui est :
      -Multidimensionnel (linguistique, économique, social, culturel, politique et religieux);
      -Bidirectionnel (en raison du fait qu’il engage la personne nouvellement arrivée ainsi que les membres de la société d’accueil);
      -Graduel (en raison du fait que c’est un processus qui se vit étape par étape);
      -Continu (en raison du processus qui n’est jamais terminé);
      -Individuel (parce que c’est un processus suivi en fonction du rythme et de l’histoire de chacun)

      La responsabilité partagée est à mon sens la clé….Et comme nous le mentionnons dans ce texte: le racisme n’est pas un trait de personnalité mais bien des comportements dont nous avons hérités ou que nous avons acquis…De la même façon qu’ils ont été appris, ces comportements peuvent être déconstruits ,) Petit à petit…. Toutes couleurs unies ,) Et comme vous l’écrivez: Au delà de nos différences culturelles, ethniques, religieuses ou sociales, nous partageons une commune humanité qui nous invite à s’ouvrir sur l’altérité et sur la pluralité. Merci à vous…

  2. avatar Par : Samia Zeffanine

    Bonjour Stéphanie ! j’aime beaucoup cette contribution je lis et je relis les phrases que tu a écrites, je voudrais souligner et par experience que le racisme existe chez tout les peuples dans les quatre coins du monde, il est lié « à mon avis » à des peurs, des situations individuelles vécues puis relayées de l’un à l’autre, des événement historiques (colonisation, guerre), des peines personnels ;
    Mais ce serait INJUSTE d’exiger à la société QUÉBECOISE d’être parfaite, bien qu’elle soit parmi les société les plus accueillante au monde, on ne peut pas empêcher nos concitoyens d’avoir leur inquiétudes ou de se poser des questions sur l’autre qui viens de loin avec d’autres habitudes et d’autres mentalités…..
    en tout cas petit à petit toutes les couleurs seront unies !!

    • Merci à toi de ces mots et ce partage ,) Je pense aussi que le racisme existe partout sur cette petite boule bleue que l’on partage et oui espérons fortement que petit à petit, toutes les couleurs seront unies! MERCI:)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.