Bagages

J’ai écouté récemment le documentaire Bagages (en diffusion gratuite ici).

On m’en avait parlé presque dès mon arrivée au Québec, mais je n’avais jamais pris le temps de m’arrêter pour le regarder! Cette drôle de période que nous vivons, et un lien envoyé par une amie m’ont rappelé de le faire ! Et je vous le recommande.

Ce documentaire donne la parole à des adolescents récemment arrivés au Québec et met en lumière les défis et les enjeux auxquels ils font face.

On demande souvent le point de vue des adultes quand on parle d’immigration, et là j’ai été très touchée d’écouter les expériences de ces adolescents.

C’est poignant, parce que c’est authentique, sincère. Le cadre bienveillant qui leur est donné pour s’exprimer permet à chacun de nous livrer un bout de son histoire. Des histoires, uniques et semblables à la fois, qui nous laissent entrevoir toute la complexité de ce déracinement.

Ça résonne en tant qu’immigrant d’écouter ces récits, ça résonne aussi pour tout parent qui fait le choix de déménager, et de faire vivre à ses enfants les conséquences de ce choix. Et ça résonne aussi finalement en tant qu’être humain qui vit une situation de changement et d’adaptation.

C’est un film qui permet d’ouvrir le dialogue pour discuter d’immigration, en famille ou en classe, avec des enfants et des ados.

Mais c’est aussi un bon prétexte pour discuter de déménagement, de rupture, de changement, de pertes de repères, d’adaptation. Ce qui finalement est assez d’actualité …

La covid-19 et la fermeture des frontières ont bouleversé les plans de voyage de plus d’un, et mis les vies de certains en « stand-by » :

  • Ceux qui avaient prévu des vacances pour visiter petits-enfants et enfants, et qui attendaient patiemment depuis les derniers au revoir,
  • Ceux qui ont dû renoncer à leur projet d’études, ceux qui attendent encore de savoir s’ils pourront étudier,
  • Ceux qui ont dû choisir rapidement entre rentrer dans leur pays d’origine ou s’installer plus longtemps – et sans certitude – dans leur nouveau pays d’adoption,
  • Ceux qui comptaient sur ce voyage et ce salaire annuel pour faire vivre la famille, le quartier,
  • Ceux qui ont mis leur projet de vie sur pause alors que tout était prêt pour rejoindre leur nouveau pays d’accueil – un pays qui leur assurerait plus de sécurité et plus de liberté,
  • Ceux qui attendent fébrilement de pouvoir rejoindre leur famille dont ils sont depuis longtemps séparés,

À tous ces bagages qui attendent patiemment, tous ceux qui ont été défaits, tous ceux qui sont encore ouverts, ceux qui sont en projet …  À tous je leur envoie mes pensées et leur souhaite beaucoup de patience, de persévérance et d’espoir.

avatar

À propos de l'auteur : Bérangère Furbacco

Native d’un petit village accroché à flanc de montagne, ma curiosité m’a transportée dans différents lieux. Au fil des opportunités, j’ai déposé mes bagages dans certains pays, parfois pour quelques semaines, parfois pour plusieurs années. Chacun de ces arrêts a été un fabuleux prétexte à la rencontre, des autres et de moi-même, et m'incite à questionner mon cadre de référence !
Mot-clés : , , , , , , , , , , .
Ajouter le Permalien à mes signets.
avatar

L'auteur(e) de cet article :

Native d’un petit village accroché à flanc de montagne, ma curiosité m’a transportée dans différents lieux. Au fil des opportunités, j’ai déposé mes bagages dans certains pays, parfois pour quelques semaines, parfois pour plusieurs années. Chacun de ces arrêts a été un fabuleux prétexte à la rencontre, des autres et de moi-même, et m'incite à questionner mon cadre de référence !

Autres articles par le(la) même auteur(e)

3 commentaires

  1. avatar Par : Geneviève Malenfant-Robichaud

    Il y a aussi un projet de poésie animé par Simon Boulerice qui s’inscrit dans la même initiative et s’appelle aussi Bagage.

  2. avatar Par : Samia Zeffanine

    j’ai visionné le documentaire est c’est difficile de retenir ses larmes, tant l’innocence et la spontanéité de ces jeunes, bravo à leur courage , ils me donnent de l’espoir par leur énergie , leurs belles couleurs, leurs accents,…. le Québec les a choisit et leur a fait confiance….
    je joins mes pensées aux vôtres à tout les porteurs de bagages, la vie est ainsi un éternel défi… nous auront toujours de bonnes âmes pour nous soutenir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.