À toi, mon amie qui sait que tout n’ira pas bien

Chère amie,

la semaine dernière en ouvrant mon Facebook, je suis tombée directement sur le message que tu avais écrit sur ta page. Tu y exprimais ton sentiment d’impuissance et de colère face aux importants problèmes auxquels nous faisons face en ce moment.

Tu demandais, non pas de bons sentiments, mais des pistes de solutions. Des solutions rationnelles, pragmatiques et constructives. Des solutions collectives, pas seulement individuelles. Tes ami.e.s ayant fait un merveilleux travail d’empathie, de validation de tes sentiments et de conseils pour prendre soin de toi, je n’y reviendrai donc pas. Je vais plutôt tenter de répondre à ta demande, en me limitant à deux des sujets abordés.

Bien sûr, ce que je vais te proposer ne sauvera pas le monde. Ce ne sera pas complet et ce ne sera pas suffisant non plus. Mais puisqu’il faut débuter quelque part, voici quelques humbles suggestions.

La crise climatique

Un an après la gigantesque manifestation de septembre 2019, il faut reconnaitre que le visage de l’activisme s’est un peu transformé. Mais tout n’est pas arrêté pour autant (la tenue du BAPE pour GNL-Québec en est un exemple éloquent !). Voici un échantillon de ce qui se passe encore sur le terrain et de groupes qu’on peut encourager, suivre ou joindre.

-Fabulleux mix propose un atelier pour faire la guerre au plastique : Un super événement local (Rivière-du-Loup), gratuit et en ligne visant à créer collectivement des solutions concrètes ! Les solutions créées au cours de cette fin de semaine seront disponibles en ligne pour tous, tout comme les projets des Fab-mix précédents. https://www.facebook.com/fabbulleuxmix/  

-Pétition pour un meilleur transport public interrégional: https://www.moutonnoir.com/2020/10/transport-interregional-une-petition-pour-un-meilleur-service  

https://www.assnat.qc.ca/fr/exprimez-votre-opinion/petition/Petition-8535/index.html

-Un défi collectif de nettoyage des déchets sauvages en octobre :  je crois comprendre que le prix de participation ne concerne que les MRC de Rimouski-Neigette, mais pas de raison de ne pas s’inspirer de leur idée! https://www.facebook.com/events/3383808898380377?acontext=%7B%22ref_newsfeed_story_type%22%3A%22regular%22%2C%22source%22%3A%223%22%2C%22action_history%22%3A%22[%7B%5C%22surface%5C%22%3A%5C%22newsfeed%5C%22%2C%5C%22mechanism%5C%22%3A%5C%22feed_story%5C%22%2C%5C%22extra_data%5C%22%3A[]%7D]%22%7D&__xts__[0]=68.ARBIB3xMrqABesYl4VoLYF0_e4DqxqFyTh4owvzz_eZGYCnIIY3WoynTdvUwe532ynrf1_3PjamRDBAgb-CVnGw6zkgIYZy_nCVLJdQtzf-JcajcGKCjDArvtdtgGO6PgGg76R61KAaLeRkiKfhgEGuNDZclv3fNBO2Yae7PNByCKABghOf4gY4T6fFxDWSh1IeRxMVc0KPXatNMseBBAKot78RTktTc-I42OuZiPJ1I_2TYMe9Gf0783dnRkQfHKKhd7Icr_PKYlMZiIKkzPipxMGWa0bYydYOeX5Ui98pQxL5_k_e4sv0Nvcluzz5OKAeS

-Arrêtons GNL-Québec est une campagne d’envoi massif, démarrée par des groupes étudiants, pour signifier au BAPE que tous les citoyens du Québec ne sont pas en accord avec ce projet. Vous avez jusqu’au 20 octobre pour participer. https://www.facebook.com/arretonsgnl/photos/a.103332154879804/104056708140682/

-Les pages de Coalition Fjord et Coalition anti-pipeline permettent de suivre toutes les actions et l’actualité en lien avec GNL-Québec. Certaines actions se sont faites en personne dont des manifestations (avec mesures), d’autres sont à distance comme une pétition. https://www.facebook.com/CoalitionFjord https://www.facebook.com/Coalition-Anti-Pipeline-Rouyn-Noranda-CAPRN-2218845301533203

-Le Pacte pour la transition a sorti un cahier de 101 mesures. http://www.lepacte.ca/wp-content/uploads/2020/06/101-id%C3%A9es-pour-la-relance-propositions-phares-VF.pdf?fbclid=IwAR3pHLy5qHpRzoWVC31Am5pV2bckjDJWcVgN-I68qpnC8Ncc5R0OMMzFeUg

-La foire Écosphère: Depuis 2006, cet important salon écologique rassemble un nombre important d’exposants et de conférenciers. Pandémie oblige, 3 des 4 villes où elle est habituellement présentée ont annulé ou remis l’événement. Mais, bonne nouvelle, une version virtuelle et gratuite sera mise en ligne au cours de l’hiver ! https://foireecosphere.org/  

-ENvironnement JEUnesse:  Un appel judiciaire sera fait concernant la poursuite intentée par 15 jeunes contre le gouvernement, l’accusant de ne pas avoir mis en place les mesures nécessaires pour protéger leur avenir. https://enjeu.qc.ca/justice/

-Mères au front: Créé juste avant la pandémie, ce groupe a rapidement dû réorganiser ses activités. La manifestation prévue pour la fête des mères a par exemple pris des dimensions plus modestes en plus de devenir partiellement virtuelle. Néanmoins, au moins 23 groupes locaux sont apparus au courant des derniers mois. Une campagne de lettres aux députés pour demander une relance verte a cours depuis septembre et un projet pour la journée de l’enfance le 20 novembre est en préparation. Elles ont aussi un balado. https://meresaufront.org/?fbclid=IwAR3OYVx-wpScN9I5mABTUVaaSWavlV3sSQv3WcH9YkjjEKaANQlWvUA_tfE https://www.facebook.com/MeresAuFront

-Extinction rébellion: En plus de quelques actions à grand déploiement, le chapitre québécois organise la campagne Salis pas mon cash qui porte sur le financement de l’industrie fossile. lhttps://www.facebook.com/xr.quebec/photos/a.2029754220647990/2484848128471928

-La planète s’invite en santé: Un appel à l’action est lancé auprès des professionnels de la santé. https://laplanetesinvite.org/la-planete-sinvite-en-sante/

-Campement de protestation pour une relance verte: Cet été, plusieurs personnes ont campé à Montréal pour protester en faveur d’une relance verte (avec des mesures de sécurité bien sûr) https://journalmetro.com/actualites/montreal/2486534/mobilisation-citoyenne-grandissante-a-montreal-pour-une-relance-verte/

D’ailleurs, Greenpeace a une campagne sur la relance verte : https://act.greenpeace.org/page/58064/petition/1?locale=fr-CA

-Le ministère de la nouvelle normalité: Parce que la satire est un outil percutant pour faire passer un message ! https://www.facebook.com/MinistereNN/   https://journalmetro.com/actualites/national/2518206/un-ministere-de-la-nouvelle-normalite-un-plaidoyer-humoristique-pour-la-decroissance/?fbclid=IwAR0DSIn-ADAeF713VOApnaoLQeCucKQombNeYTo1uBWUH7TAqA7QX5aMnzI

-3 exemples qui montrent qu’il n’y a pas d’âge pour s’impliquer:

Une enfant qui envoie une lettre et un livre à François Legault : https://www.facebook.com/joelle.champouxbouchard/videos/10157967089906731

Une jeune de 18 ans en désobéissance civile : https://quebec.huffingtonpost.ca/entry/activiste-18-ans-prete-desobeissance-civile_qc_5f7205b0c5b6e6137ad5d2fa?ncid=other_facebook_eucluwzme5k&utm_campaign=share_facebook&fbclid=IwAR0odo3CMQzK45SrFfq9DsptgC_2jhxM54y3aqLSA5yXzI8fJi2Sg3iFW0s Une mémé déchainée : https://formatfamilial.telequebec.tv/emissions/130/format-a-la-rescousse-regler-les-conflits-dans-la-fratrie/666/meme-dechainee

La santé mentale

-Je voudrais souligner une belle initiative pour soutenir les jeunes. On y présente des œuvres écrites par des jeunes partout au Québec. Plusieurs textes pigés au hasard ont été lus le 10 octobre par David Goudreault et Andrée Lévesque-Sioui. Et ce non-concours Déconfine tes pensées se poursuit jusqu’au 10 décembre. https://www.youtube.com/watch?v=qF0S1AvnjAk&feature=youtu.be&fbclid=IwAR1cOUvzD_jgC9_5uf2C-xeVpUlJwiU_xYJhs8aTqLC7XzHaCNYjPcBAOM8

-Mon truc personnel, c’est de me rappeler que l’art est une connexion, même en différé. OK, ma personnalité introvertie est surement une des raisons pour lesquelles je résiste mieux que la plupart, mais il reste que l’art est une discussion. Et en ce temps où il faut prendre ses distances, c’est parfait de jaser à distance ! Bref, c’est le temps de sortir les crayons (que tu maîtrises bien mieux que moi), d’écouter les vieux albums, de louer (ou acheter) films et livres, etc. C’est aussi le temps de profiter de l’offre en ligne. Je sais, ce n’est pas pareil, mais un spectacle d’humour en ligne, ça reste mieux que rien. J’ai donné plein de suggestions dans une chronique précédente http://www.bloguecitoyen.info/2020/mes-petits-rayons-de-soleil-locaux/ et j’en ai d’autres au besoin.

-Je pense aussi qu’il est important de se rappeler que nos actions ont un impact plus que jamais dans la vie publique. Suivre les règles, développer de nouvelles manières d’être ensemble à distance sécuritaire et limiter les sorties ne sont pas des punitions, ce sont des devoirs citoyens. Malgré la confusion gouvernementale occasionnelle, la science nous donne des outils pour réduire la propagation de ce virus et nous avons tous un rôle important à jouer pour limiter les dégâts. Bref, nous pouvons redonner du sens à ce chaos et reprendre un peu de contrôle, même s’il est clair que, non, tout n’ira pas toujours bien pour autant.

avatar

À propos de l'auteur : Geneviève Malenfant

Je suis originaire de l’Abitibi et j’ai fais mes études à Montréal. J’habite Rivière-du-Loup depuis presque 5 ans. Je travaille comme audiologiste (je fais des tests d’audition). Je m’implique auprès des Pétroliques anonymes, un organisme qui lutte conte la dépendance au pétrole, parce que je crois fermement que la meilleure façon de faire faire au plus grand défi de notre ère, c’est ensemble. Je tiens une chronique de littérature jeunesse dans la Rumeur du Loup parce qu’aimer lire, c’est savoir trouver le bon livre, et qu’aimer lire permet d’ouvrir toutes les portes de la vie. Je participe régulièrement au Cabaret Kérouac et j’assiste à de multiples événements culturels parce que la culture, c’est la vie à son meilleur! Je vais donc vous entretenir en vrac des sujets qui me tiennent à cœur: la protection de l’environnement, la promotion de la santé, la culture sous toutes ses formes, l’implication citoyenne, le féministe, etc. Au plaisir de jaser avec vous!
Cet article a été publié sous le thème Arts, culture et patrimoine, Environnement.
Ajouter le permalien à mes signets.

2 commentaires

  1. avatar Par : Pierre Jobin

    Très bon texte avec beaucoup de références intéressantes et utiles. Merci beaucoup.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.