Se faire un printemps

Arriver à la fin de l’hiver blême et essoufflé d’avoir trop pelleté.

S’attarder sur le seuil du printemps avec l’impression que ça y est enfin.

Voir passer la tempête des corneilles, la tempête des poteaux, celle de la Saint-Patrick, celle des sucres.

Se dire que ça va ben finir par être la dernière tempête de l’hiver.

Guetter dans chaque rayon de soleil la promesse du sirop d’érable nouveau.

Déprimer à chaque flocon qui nous surprend à l’aube, quand l’humidité tombe et gèle sur les pare-brise.

Préparer des semis, toutes sortes de semis, pour nourrir l’espoir.

Assassiner le dernier banc de neige à grands coups de pelle.

Finir la job à la souffleuse.

Prier très fort pour ne plus jamais voir de neige à la fête des Mères.

Savourer le plaisir intense de la fraîcheur de l’air quand on a la face toute rougie par le soleil d’avril.

Profiter de n’avoir rien à faire avant la saison du jardinage.

Imaginer le mauve tendre des premiers crocus.

Sourire.

Rêver au rouge intense des premières tulipes.

Sourire encore.

Se faire un printemps.

avatar

À propos de l'auteur : Éliane Vincent

Je viens de la ville. La grande, la mal-aimée : Montréal. J'en garde de fort beaux souvenirs mais c'est au Kamouraska, où la vie m'a fait le bonheur de m'appeler, que j'ai compris les vraies affaires : la vie ensemble, les voisins, le pays, la beauté, le respir. Depuis toute petite, je suis sur la clôture. Jamais dans une gang, jamais dans l'autre, toujours en marge, à essayer de comprendre le pourquoi de tout. Je lis, j'écoute, je regarde et, si vous le permettez, je partagerai avec vous ce que tout m'inspire. On s'asseoira ensemble sur la clôture...
Mot-clés : , , , , .
Ajouter le Permalien à mes signets.
avatar

L'auteur(e) de cet article :

Depuis toute petite, je suis sur la clôture. Jamais dans une gang, jamais dans l'autre, toujours en marge, à essayer de comprendre le pourquoi de tout. Si vous le permettez, je partagerai avec vous ce que tout m'inspire. On s'asseoira ensemble sur la clôture...

Autres articles par le(la) même auteur(e)

6 commentaires

  1. avatar Par : Gaston Lagacé

    Un nouvel hymne au printemps: ne reste plus qu’à y ajouter la musique!! Merci d’égayer nos oreilles!! ;-)

  2. avatar Par : Ronald Vincent

    Passer du presque désespoir à l’espoir en quelques lignes, que voilà un Hymne au printemps que Félix n’eût pas dédaigné.
    Mais oui, il est arrivé, et s’il joue à cache-cache, c’est bien son droit, le p’tit vlimeux.

    Je t’aime tant

    • avatar Par : Éliane Vincent

      On dirait bien que je l’ai intimidé, il se cachera aujourd’hui sous 15 centimètres de neige… misère!

  3. avatar Par : André Bonsang

    Très beau poème sur l’espoir du printemps. Les mots chantent à nos oreilles et colorent les images de nos souvenirs.
    Qu’est-ce que la fête des poteaux ? Un vieil immigrant comme moi ne comprend pas toujours toutes les finesses et les subtilités de la langue québécoise …
    Comme toujours bravo et « sursum corda » !

    • avatar Par : Éliane Vincent

      La tempête des poteaux est celle qui a la neige humide et collante, que des vents forts font coller aux poteaux.

      Merci pour les bons mots!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>