Quelle est la couleur de votre fonds de retraite

Quelle est la couleur de votre fonds de retraite?

Le dernier rapport du GIEC a un petit quelque chose de kantien. Publié en 1781, la Critique de la raison pure d’Emmanuel Kant est l’ouvrage fondamental du philosophe dans lequel il analyse les différentes facultés de l’esprit, afin d’établir que notre connaissance ne saurait dépasser les limites de l’expérience. Le 5e et dernier rapport du GIEC dresse un bilan de la situation et nous sert en quelque sorte une mise en garde fondamentale.

La fuite par l’ignorance ou le simple négationnisme ne sont plus des options. Ce groupe de scientifiques inter-disciplinaires nous dit voilà la situation, nous avons franchi la ligne. Est-il possible de revenir en arrière? La réponse est non si nous ne réduisons pas nos émissions de GES de façon drastique dès maintenant, car hier nous étions déjà à minuit moins une. Nous devons entreprendre des mesures immédiates afin de changer nos habitudes et cela tous azimuts. Bien que ce rapport révèle en gros ce que nous savions déjà mais que nous avions peur de réaliser, il demeure vague sur les résultats que produira l’interaction des différents épisodes de météo extrême les uns sur les autres et, surtout, sur la vitesse à laquelle ils se produiront. Le deadline, c’est 2030, et oui c’est à un jet de pierre. Nous n’allons pas nous étendre sur les changements de comportements à l’égard des transports, de la production de biens manufacturés, sur la gestion des déchets, etc., dont il faudra envisager la mise en œuvre dans un court délai, entendre maintenant. Notre propos cette fois concerne les fonds de retraite, de quelle couleur est le vôtre?

Il est bleu, votre porte-feuille compte majoritairement des investissements dans le domaine des systèmes de traitement des eaux pour produire une eau potable de qualité à moindres coûts et à la recherche de méthodes de dépollution des eaux usées.

Il est vert, vos investissements sont dans l’énergie verte, l’électrification des transports collectifs, le covoiturage regroupé en association de type coopérative, les entreprises de recyclage et l’économie distributive.

Il est noir, vos avoirs sont répartis dans les hydrocarbures, la pétrochimie, les sables bitumineux et la production des dérivés à base de pétrole.

Il est rouge sang, vos fonds de retraite sont investis dans des entreprises qui ne respectent pas les droits humains, qui font travailler des enfants dans des conditions qui ne conviendraient pas à des animaux.

Combien parmi nous sont en mesure de répondre à cette simple question? Rappelons la crise papale de Jean-Paul II lorsqu’il avait découvert que les fonds d’investissements du Vatican possédaient à plus de 80 pourcent une entreprise spécialisée dans la fabrication de condoms!

Nous connaissons bien peu de choses sur nos fonds de retraite. Les institutions financières affirment qu’elles ont à leur service les meilleurs actuaires, analystes en valeurs boursières de haut niveau et tutti quanti. Les options qui nous sont offertes oscillent entre un placement sans risque, à risque modéré ou à risque élevé. Les droits de la personne et les risques environnementaux… mais c’est pas de l’économie ça!

Les régimes de retraite sont très compartimentés et l’information n’y circule qu’entre experts. Qu’il soit question de vos REER ou d’un régime conjoint avec votre employeur ou d’un régime où seul l’employeur contribue, obtenir de l’information sur les placements réels demeure très difficile et nécessite du temps dont nous ne disposons que trop rarement. Pourtant, pour être en mesure de procéder aux changements dont nous parlions précédemment, il faudrait contrôler ces leviers.

 

Une fois encore, il n’y en aura pas de facile. Nous nous sommes penchés précédemment sur le fait que l’implication des banques et des agences de notation apparaissait comme un élément clé dans l’opération sauvons la planète ou plus simplement sauvons notre peau. Nous le pensons toujours mais la route sera longue et parsemée d’embûches. Malheureusement pour nous, le temps nous est compté…

avatar

À propos de l'auteur : Pierre Lachaine

Je suis un marin et un historien dans l'âme. Montréalais d'origine, j'ai vécu le Montréal communautaire des petits quartiers tissés serrés et solidifiés à l'huile de Saint-Joseph. J''aime bien les voyages dans le temps, les retours dans le passé, les introspections au présent et les projections dans le futur. Voilà ce que je vous propose bien humblement, partager avec vous mes réflexions, mes espoirs et mes coups de cœur sur l'ensemble des activités humaines dans la spirale temporelle. Pierre Lachaine
Cet article a été publié sous le thème Environnement, Politique.
Ajouter le permalien à mes signets.
avatar

L'auteur(e) de cet article :

Autres articles par le(la) même auteur(e)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>