Noël en novembre*

L’hiver m’a prise de court, et je ne crois pas être la seule dans cette situation. Les plates-bandes n’ont pas reçu la couche de BRF qui leur était due; l’églantier n’a pas été taillé, le poirier non plus; les dernières fines herbes n’ont pas été coupées et si nous avons réussi à poser les clôtures à neige avant la neige, ça a été de justesse. « Dans mon livre à moi », ce sont des tâches que j’effectue au début de novembre, vu que les fleurs séchées sur pied sont mon décor favori pour l’Halloween.

Pas cette année.

Cette année, il a neigé sur l’Halloween et l’hiver a court-circuité tous nos espoirs d’été indien. Avant même que novembre finisse, devant la fenêtre de mon bureau au sous-sol il y avait autant de neige qu’en février. C’est pas mêlant, même la réserve de bois de chauffage est sérieusement entamée.

Alors, comme l’essentiel de mes loisirs est consacré au pelletage, je vais mettre de côté les grands sujets philosophiques dont je désirais vous entretenir, et en fière Québécoise je vais me contenter de cet intermède météo. Intermède qui m’autorise d’ailleurs à devancer mes vœux. Avec un décor pareil ce soir devant ma fenêtre – celle du rez-de-chaussée, parce qu’au sous-sol, la vue est bouchée –, je me sens tout à fait justifiée de vous souhaiter un joyeux temps des Fêtes, avec juste assez de ce que vous aimez le plus.

Et attention au tour de rein!

* Je sais, cet article paraît le 2 décembre, mais je l’ai rédigé le 30, et avouez que Noël en décembre n’a pas autant de punch!
avatar

À propos de l'auteur : Éliane Vincent

Je viens de la ville. La grande, la mal-aimée : Montréal. J'en garde de fort beaux souvenirs mais c'est au Kamouraska, où la vie m'a fait le bonheur de m'appeler, que j'ai compris les vraies affaires : la vie ensemble, les voisins, le pays, la beauté, le respir. Depuis toute petite, je suis sur la clôture. Jamais dans une gang, jamais dans l'autre, toujours en marge, à essayer de comprendre le pourquoi de tout. Je lis, j'écoute, je regarde et, si vous le permettez, je partagerai avec vous ce que tout m'inspire. On s'asseoira ensemble sur la clôture...
Mot-clés : , , , , .
Ajouter le Permalien à mes signets.
avatar

L'auteur(e) de cet article :

Depuis toute petite, je suis sur la clôture. Jamais dans une gang, jamais dans l'autre, toujours en marge, à essayer de comprendre le pourquoi de tout. Si vous le permettez, je partagerai avec vous ce que tout m'inspire. On s'asseoira ensemble sur la clôture...

Autres articles par le(la) même auteur(e)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>