l’eau, les travaux, les scooters et les matantes

Depuis quelques jours, j’essaie de faire le tri parmi plusieurs sujets qui me viennent à l’esprit pour ce blogue.  Mais, peut-être en raison de la belle température que nous avons, je n’en trouve aucun en particulier que je souhaite développer plus précisément.  J’ai donc choisi d’écrire un texte qui est un peu comme un sac à surprises : plusieurs petits sujets, sans grande valeur pris séparément, mais qui, dans un grand tout, sauront peut-être vous divertir quelques minutes.

L’eau : j’ai encore vu un monsieur (jamais vu de madame faire ça, désolée) en train de laver son asphalte la semaine passée. Avec toute l’information qu’on lit à ce sujet, je me suis dit que son entrée devait être vraiment épouvantablement sale pour qu’il utilise de l’eau potable pour ça…. ou il est simplement un peu idiot…

Les travaux dans la ville : j’ai un grand respect pour ces employés de construction qui depuis le début de l’été se présentent sur les chantiers avec leurs bottes, leurs pantalons longs, leur chapeau de construction et leur veste de sécurité à des températures dépassant souvent les 30 degrés Celsius. Travailler dans cette chaleur, c’est difficile. Mais faire face chaque jour à des citoyens exaspérés par les travaux dans leur rue, ça doit être carrément pénible. Sur un chantier de construction, la chaleur, la pluie, les erreurs, les retards, c’est malheureusement un peu normal. Vous avez mon respect, messieurs, dames.

Les touristes : Bienvenue chez nous! J’espère que vous avez pu apprécier ce que notre région a de plus beau à offrir.  Le soleil est au rendez-vous cette année pour faire ressortir les plus belles couleurs du fleuve et de notre environnement. Êtes-vous allés faire du kayak? Une randonnée? Une visite de musée? Avez-vous assisté à un concert en plein air, pris des photos d’un coucher de soleil?  Revenez l’an prochain, même quand il pleut, c’est beau le bas-du-fleuve!

Les scooters : j’ai suivi trois ados sur 2 scooters il y a quelques semaines. Sur un des scooter, c’était celui assis derrière qui conduisait. Oui-Oui, vous avez bien lu! Mais ce n’est pas tout, pendant que ce passager conduisait, le jeune sur le deuxième scooter se maintenait à leur côté, se rapprochait et leur donnait des coups de pied…  Je ne sais pas si vous êtes capables de visualiser la scène, mais j’avoue que j’ai eu peur!  S’ils avaient fait un accident et étaient tombés, j’aurais pu rouler directement sur les deux scooters et les trois  « chauffeurs » avec ma voiture. Bon, c’est un peu dramatique, mais leur désinvolture sur la route m’a fichu la trouille!  J’espère qu’ils ont appris la prudence depuis!

Le 25 juillet : dans ma famille, le 25 juillet est la Fête des matantes.  Lorsque mon premier neveu est né, j’ai voulu souligner mon nouveau statut de tante.  Il y a la Fête des mères, la Fête des pères, la St-Valentin, et chez les Ouellet, la Fête des matantes!  Et depuis 22 ans maintenant, la vie m’a choyée avec plusieurs neveux et nièces, donc à chaque 25 juillet, je me dis que c’est la plus belle journée de l’année!

Les scooters : j’en veux un!  Il sera orange ou noir ou jaune.  Et je ferai de la vitesse.  Au moins 60 km/h sur la route 132, de la vraie vitesse de « matante »!

Cet article a été publié sous le thème Hors catégorie.
Ajouter le permalien à mes signets.
avatar

L'auteur(e) de cet article :

Autres articles par le(la) même auteur(e)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>