Bientôt, les élections….

Je ne sais pas, si c’est la belle température de l’été, mais je n’ai vraiment pas la tête à la campagne électorale qui s’annonce….Un grand défi des politiciens et des partis pour attirer notre attention!
Déjà des sondages indiquent une tendance….pour la CAQ.
Le soi-disant changement, mais quel serait-il vraiment… une tendance vers la droite, avec des idées difficiles à bien cerner….On est loin tout de même du nouveau premier ministre  Ford de l’Ontario.
Il est sûr que l’on peut craindre la baisse des services publics et plus de place pour le « privé ». Malgré un recrutement de candidats/es qui semblent plus facile, avec l’élan actuel, à quoi pourrait vraiment ressembler un gouvernement de la CAQ….
Le PQ fait preuve d’originalité dans une campagne publicitaire d’autodérision….Malgré son style différent, il serait surprenant que celle-ci ait un effet si positif…Avec les réseaux sociaux, celle-ci entraîne déjà des moqueries qui ne sont pas très bonnes pour l’image d’un parti…
Le PLQ est bien sûr, un parti usé par le pouvoir, qui a fait des choix difficiles à avaler….mais qui sur certains points n’a pas une si mauvais fiche au niveau de l’économie et de l’environnement….
Québec solidaire, des idées qui demeurent intéressantes, mais sont-elles réalistes au niveau de l’application et un parti qui s’enracine difficilement dans les régions…
Je me surprends d’avoir à ce stade-ci moins d’intérêt pour la politique, est-ce la façon dont on la fait actuellement…Est-ce que je rêve que celle-ci pourrait être différente….Parfois, je rêve d’une vrai coalition de politiciens et politiciennes qui pourraient vraiment mettre en commun des idées intéressantes pour une gouvernance différente, dans un plus grand respect des divergences aussi…

Les principaux enjeux de la campagne seront sûrement les services publics, dont l’éducation,la santé et les services sociaux, mais aussi l’économie et l’environnement.

Malgré mon intérêt diminué pour la politique, je ne suis pas de ceux qui sont cyniques face à celle-ci. Elle demeure une dimension essentielle dans notre démocratie et je crois fondamentalement que ceux et celles qui s’y engagent le font, très majoritairement , avec conviction et engagement!

Bonne campagne électorale !

avatar

À propos de l'auteur : Raymond Cadrin

Membres du c.a. de Communications Communautaires des Portages (CCDP) depuis plusieurs années, Raymond a la conviction que l'action citoyenne est source d'initiatives et d'influence déterminantes dans le devenir d'un milieu, d'une communauté. "Nous avons notre mot à dire sur ce qui nous concerne!"
Cet article a été publié sous le thème Hors catégorie.
Ajouter le permalien à mes signets.
avatar

L'auteur(e) de cet article :

Autres articles par le(la) même auteur(e)

1 commentaire

  1. Est-ce du cynisme ou un réalisme désabusé devant la résistance des élus qui pensent gouverner, mais qui sont en fait à la solde des groupes d’intérêts les plus opiniâtres et surtout, les plus riches?

    Qui osera prendre la route qui mène loin du pétrole, loin de la croissance infinie et loin des ornières de deux siècles d’industrialisation aveugle?

    Quel politicien me dira enfin : « Oui, ça va faire mal, mais on va faire mal à tout le monde égal : les riches comme les pauvres, nous allons tous faire éclater nos modes de vie pour qu’il puisse y avoir encore une vie, demain et après-demain. Parce que si on continue comme avant, en ménageant les portefeuilles de l’industrie et les bonnes vieilles habitudes des citoyens, on ne se sortira jamais de ce qui nous tue. »?

    Cette semaine, une Québécoise a prouvé que les plastiques, en se dégradant, émettent une énorme quantité de gaz à effets de serre. Nous nous autodétruisons avec une insouciance dont je ne vois pas même le début de la fin. Sera-t-il possible de nous changer en douceur? Comment y croire quand chaque jour amène une nouvelle bébelle en plastique chez Dollorama? Quand on applaudit la mise sur orbite d’une automobile? Quand notre premier ministre (fédéral celui-là) est prêt à dépenser plus de 10 milliards de dollars pour faire passer un pipe-line dont personne ne veut au milieu des forêts millénaires de la Colombie-Britannique?

    Je crois que notre civilisation requiert un coup de barre que bien peu de politiciens sont prêts à assumer. Et éliminer les pailles en plastique n’est pas le genre de décision courageuse à laquelle je pense!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>