Retour de vacances

Retour de vacances

Il y a quelque temps déjà, notre propos concernant l’Alberta n’était pas très élogieux, en particulier lorsque nous considérions la dynamique de l’exploitation des sables bitumineux, nous parlions alors d’une catastrophe environnementale. Rappelons que la surface que représentent les gisements de bitume ou de pétrole brut lourd couvre 21 % du territoire de la province. Le gisement le plus important est celui de l’Athabasca qui couvre 142 200 km² et est situé autour de Fort McMurray. Souvenons-nous des terribles feux de forêt qui ont hypothéqué l’avenir du secteur en mai 2016 et qui ont perduré pendant des mois avant d’être considérés «sous contrôle». Il existe d’autres gisements importants situés à Cold Lake et Rivière-la-Paix qui sont des gisements plus profonds, ceux de l’Athabasca étant constitués principalement de zones de forêt boréale, de tourbières et de zones humides peu peuplées. Vous le présumez sans doute, notre curiosité scientifique n’a pas fait le poids tant qu’au choix de notre destination de vacances. Nous nous sommes rendus à Canmore située au cœur des Rocheuses. Pour tout vous dire, à l’instar de plusieurs autres régions dans le monde, l’Alberta est un coin de pays de contrastes ou de contradictions manifestes du moins sur le plan environnemental! Alors qu’une partie du Nord de la province est «déchiquetée» par la «folle aventure» des sables bitumineux, le Sud vit au rythme de la protection de l’environnement et de la vie sauvage.

Vivre à Canmore c’est avoir les Rocheuses dans sa cour arrière! Les gens y sont accueillants, et peu importe à quel groupe d’âge ils appartiennent, la pratique des activités de plein air sous toutes les formes fait partie intégrante de leur quotidien. Marche dans les sentiers à niveaux de difficultés multiples (hiking), escalade, ski hors piste, etc. La beauté des paysages et surtout les montagnes majestueuses qui vous donnent l’impression d’être tout petit sont tout autour. Dans les parcs autant provincial que fédéral, on a le souci du détail et le respect de l’histoire qui est présente non seulement dans les différents musées sur les sites mais également dans les constructions qui servent d’abris aux employés des parcs, construits selon les méthodes et avec les même matériaux qui étaient utilisés entre 1860 et 1900.

Je ne vous parle pas davantage des sites magnifiques que sont Banff, Lake Louise ou Lake Moraine, l’énumération serait fastidieuse et ce n’est pas le but recherché par notre propos. Vous dire que s’allumer une cigarette sur le coin d’une rue est résolument suspect n’a rien d’une blague! Cette visite nous aura permis de constater que peu importe où l’on se retrouve, l’humain est capable du meilleur comme du pire! Une constatation qui en soi n’a rien d’une nouveauté mais le fait d’être pendant un moment dans un endroit et un espace temps où l’humain communique en parfaite symbiose avec son environnement représente un baume incroyable qui nous va directement à l’âme, un courant d’air frais qui vous chamboule le «dedans pathétique». Retrouver notre fille, qui vit dans ce coin de pays depuis quelques années déjà fut infiniment réjouissant également!

avatar

À propos de l'auteur : Pierre Lachaine

Je suis un marin et un historien dans l'âme. Montréalais d'origine, j'ai vécu le Montréal communautaire des petits quartiers tissés serrés et solidifiés à l'huile de Saint-Joseph. J''aime bien les voyages dans le temps, les retours dans le passé, les introspections au présent et les projections dans le futur. Voilà ce que je vous propose bien humblement, partager avec vous mes réflexions, mes espoirs et mes coups de cœur sur l'ensemble des activités humaines dans la spirale temporelle. Pierre Lachaine
Cet article a été publié sous le thème Arts, culture et patrimoine.
Ajouter le permalien à mes signets.
avatar

L'auteur(e) de cet article :

Autres articles par le(la) même auteur(e)

2 commentaires

  1. C’est vrai, l’être humain est capable du meilleur comme du pire, c’est effrayant. Merci pour ce partage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>