Que faire en trois ans

 

Un groupe de décideurs et de scientifiques de la Convention mondiales des maires pour le climat et l’énergie rejoint par des personnalités des mondes politiques, universitaires et d’économistes lance un cri d’alerte : il reste un délai aussi court que trois ans pour réduire les émissions de gaz à effets de serres et atteindre les objectifs de l’accord de Paris !

Si le niveau des émissions demeure inchangé ou si elles augmentent au cours des 3 prochaines années il serait impossible d’atteindre les visées de Paris…

Que faire en trois ans ?

Il faudrait :

-          augmenter le % d’énergie renouvelable de la production d’électricité mondiale de 30%… interdire le charbon après 2020…

-          décarboniser les immeubles et les infrastructures des villes sur 30 ans

-          porter à 30% la part des véhicules électriques, doubler l’utilisation des transports en commun, augmenter l’efficacité énergétique des camions et des avions,

-          réduire la déforestation et augmenter la reforestation, ainsi que des changements dans les pratiques agricoles,

-          accroître l’efficacité énergétique et diviser par 2 les émissions de l’industrie avant 2050 (aciéries, cimenteries, usines chimiques, pétroles, gaz…),

-          mobiliser mille milliards par an pour les actions en faveur du climat…

Ce groupe se veut optimiste : ‘’impossible n’est pas un fait, c’est une attitude’’.

Et moi qu’est-ce que je peux faire?

Comme citoyen je peux réduire mon empreinte écologique :

-          je peux participer d’avantage à la collecte des putrescibles dans ma communauté… Seulement 40% des maisonnées font cet effort présentement. Le gaz produit par la biométhanisation sert de combustible pour le camionnage.

-          Je peux pratiquer l’échange de biens avec mon entourage, diminuant ainsi le besoin d’usiner de nouveaux biens, en donnant au suivant…

-          je peux me déplacer à pied, en vélo ou covoiturer le plus souvent possible… et les véhicules électriques ou hybrides se perfectionnent un peu plus chaque année

-          je peux habiter un espace qui correspond à mes véritables besoins : une trop grande maison,  un trop grand logement nécessite plus d’énergie pour le rendre confortable…

-          je peux remplacer des espaces de gazon par des plantes qui captent plus de carbone, et qui peuvent aussi produire des aliments…

Et toi que feras-tu d’ici les trois prochaines années pour faire ta part…

avatar

À propos de l'auteur : Gaetan Malenfant

Je suis détenteur d’un baccalauréat en travail social de l’Université de Sherbrooke obtenu en 1974; j’ai été organisateur communautaire sur le territoire de la MRC de Rivière-du-Loup jusqu’à ma retraite à la fin de 2008 et je suis un militant actif pour la cause environnementale depuis 1980, afin de promouvoir une société plus écologique vouée à la conservation de la nature, pour une meilleure qualité de vie pour les personnes et la région. L’actualité interpelle régulièrement le militant écologiste que je suis…
Cet article a été publié sous le thème Économie, Environnement, Politique.
Ajouter le permalien à mes signets.
avatar

L'auteur(e) de cet article :

L’actualité interpelle régulièrement le militant écologiste que je suis…

Autres articles par le(la) même auteur(e)

3 commentaires

  1. avatar Par : Gaetan Malenfant

    Même si 3 ans c’est une éternité en politique, pour la planète ce n’est que quelques minutes…

    Cependant, bien des gens croient qu’il est déjà trop tard !!!!!

    Il n’y a donc pas une seconde à perdre…

  2. Devant l’urgence et l’ampleur de la tâche à accomplir, l’administration de la Ville de Montréal et son maire proactif ont décidé de frapper un grand coup : dépenser 16,5 millions de dollars pour… organiser un Grand Prix électrique. Bien sûr, il n’est pas question ici de remplacer le Grand Prix conventionnel, pas même d’en partager les installations. Donner au suivant? Peuh! On a préféré ériger à grands frais et de toutes pièces un circuit temporaire générateur de bouchons de circulation. Pour réduires les GES, y a pas à dire, c’est une idée de génie.

    Pardon pour ce cynisme démoralisant, mais il devient difficile d’être optimiste en ce spendide été 2017. Surtout qu’il a fait chaud un gros deux semaines, justifiant tous les moteurs tournant à l’arrêt pour alimenter les climatiseurs « indispensables »… tsé, j’ai juste un retrait à faire au guichet, ça sera pas long, pas besoin d’arrêter le moteur.

    Et pourtant, sur votre liste des choses à faire, j’ai mis un crochet sur quatre des cinq items…

  3. avatar Par : Lise Pelletier

    Merci Gaëtan de nous rapeler qu’il y a de l’espoir dans les gestes quotidiens!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>