Les boules de cristal

Les boules de cristal
Elles servent parfois à prédire l’avenir, à voir venir l’imparable. Voilà une image tenace pour avoir survécu des millénaires. Le cristal dans nos vœux du nouvel an, je vous souhaite une année 2017 toute cristalline. La transparence dans nos relations humaines vers l’atteinte de l’authenticité. Ouais et bien on est mal barré. Dans notre petit Québec, à la suite des révélations scabreuses entendues lors de la Commission Charbonneau, eut-il été saugrenu de croire en une sorte de «purification» des moeurs et des pratiques en matière d’administration publique? Du plus profond de l’âme citoyenne entendons- nous «vivement le retour de la transparence». Le retour? Sous-entendant son existence passée? Depuis deux ans les scandales se succèdent, Sam Hamad qui a fui en Floride pour ne pas avoir à répondre aux questions concernant son implication dans le dossier des subventions octroyées à l’entreprise Premier Tech. Actuellement, nous sommes en plein délire médiatique avec le ministre déchu, Pierre Paradis, il aurait reçu une porte en plein front ou il serait tombé de son cheval entraînant une commotion cérébrale et puis finalement nous serions en face d’une histoire d’inconduite sexuelle impliquant une ex-employée. Qui croire? Croire quoi? Quand? Comment? Pourquoi? Le bureau du premier ministre est devenu un centre permanent de gestion de crise. Peu importe la direction vers laquelle nous portons nos interrogations, administration des fonds publics, dettes ou surplus, environnement, santé, tout semble être devenu une boîte de pandore. Vous pouvez l’ouvrir, démocratie oblige mais gare à vous, la vérité tache parfois. Mentir et bien s’en sortir nécessite une mémoire phénoménale et force est de constater que l’amnésie frappe fort en ce début d’année!
Cependant, nous pouvons trouver de quoi se consoler, alléluia. C’est pas mieux ailleurs. Il y a les vacances de fin d’année de notre premier ministre canadien. Vol en hélicoptère privé de Nassau à Bell Island, propriété de L’Aga Khan, chef spirituel de quelque 15 millions d’Ismaéliens, qui forment une branche de l’Islam chiite. Y a-t-il lieu de craindre un conflit d’intérêts, la Loi fédérale sur les conflits d’intérêts est pourtant claire : «Il est interdit à tout ministre, ministre d’État ou secrétaire parlementaire et à tout membre de leur famille, à tout conseiller ministériel ou à tout personnel ministériel de voyager à bord d’avions non commerciaux nolisés ou privés pour quelque raison que ce soit, sauf si leurs fonctions de titulaire de charge publique l’exigent ou sauf dans des circonstances exceptionnelles ou avec l’approbation préalable du commissaire». Peu importe affirme le premier ministre, interrogé lors de sa tournée pan-canadienne alors qu’il était de passage à Kingston en Ontario, il a dit «croire que le cadeau du transport et du séjour ne l’a pas mis en situation de conflit d’intérêts». Encore plus troublante est sa réponse concernant les repas privés en présence de gens d’affaires pour amasser des fonds. «Nous adopterons une loi pour encadrer ce genre d’activités de financement». En langage clair, est-ce que cela signifie : plutôt que l’apprendre après coup vous le saurez avant?
Autre consolation de l’autre côté de l’Atlantique cette fois. En France, alors que tout semblait dans le sac pour le candidat de la droite François Fillion, le voilà maintenant au prise avec une histoire de corruption impliquant son épouse. Il aurait créé de toute pièce un emploi fictif au profit de madame, et cela pour une somme 500 mille euros, une bagatelle! L’ouverture d’une enquête judiciaire le 25 janvier dernier, a suspendu une épée de Damoclès au dessus de la tête de François Fillion qui doit maintenant envisager de se retirer de la course.
Loin de moi l’idée de vous entretenir sur ce qui se passe au Sud, les premiers jours au pouvoir du nouveau président donnent froid dans le dos. J’aimerais plutôt saluer le départ de la vie politique de madame Françoise David. Voilà une femme qui a fait renaître l’espoir et qui a démontré qu’il est possible de faire de la politique de façon honnête tout en respectant les adversaires. C’est un exemple à suivre à n’en pas douter. Elle restera dans nos souvenirs comme une politicienne qui s’est tenue debout et qui a défendu ses idées avec une détermination inébranlable. Imaginons ce qu’elle aurait pu faire avec les moyens dont disposent les autres partis.
La démocratie est en perte de crédibilité, l’exercice démocratique étant devenu une espèce de formalité. Le devoir de l’électeur, appelé aux urnes tous les quatre ans et qui n’a par la suite aucune espèce d’influence sur la prise de décision. Le système n’étant réceptif qu’au lobbyisme, composé essentiellement d’anciens membres de la classe politique. Pour le citoyen, la possibilité de manifester son état d’âme n’est possible qu’au niveau municipal, bien qu’encore là les décisions les plus importantes se prennent dans les MRC où les rencontres se tiennent à huis clos. Une refonte du système électoral serait salutaire mais, malheureusement, à chaque élection, le parti élu grâce au système désuet, hésite à changer ce qui lui permis de gagner! Il nous reste que l’espoir à nous mettre sous la dent, c’est bien peu.
avatar

À propos de l'auteur : Pierre Lachaine

Je suis un marin et un historien dans l'âme. Montréalais d'origine, j'ai vécu le Montréal communautaire des petits quartiers tissés serrés et solidifiés à l'huile de Saint-Joseph. J''aime bien les voyages dans le temps, les retours dans le passé, les introspections au présent et les projections dans le futur. Voilà ce que je vous propose bien humblement, partager avec vous mes réflexions, mes espoirs et mes coups de cœur sur l'ensemble des activités humaines dans la spirale temporelle. Pierre Lachaine
Cet article a été publié sous le thème Politique.
Ajouter le permalien à mes signets.
avatar

L'auteur(e) de cet article :

Autres articles par le(la) même auteur(e)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>