Les «trompettes» de Trump!

Les «trompettes» de Trump

Une demande à la Cour suprême pour obtenir la clarification du statut du mariage, celle-ci s’étant déjà prononcée en restant vague sur le sexe des futurs mariés-es? Un projet de loi imposant, pour toutes les institutions scolaires publiques, l’enseignement de la bible. Une révision de tous les contrats de travail liant l’État à tous les employés-es syndiqués-es. La construction d’un mur entre deux pays limitrophes. Un projet de loi pour limiter l’immigration basé sur des fondements racistes. L’expulsion de tous les immigrants provenant du Moyen-Orient. L’immigration mise à part, mais non, je ne vous entretiens pas de la campagne électorale de 1956 ayant vu Maurice Duplessis être reporté au pouvoir. Six décennies plus tard, voici le programme des Républicains issu de la convention qui s’est tenue à Cleveland, Ohio, il y a quelques jours. Nous ne pouvons trouver plus à droite dans l’histoire politique des États-Unis, même pas dans le « Law and Order» de Richard Nixon en 1968. Le seul fait d’imaginer Donald Trump en possession de la valise des codes des armes nucléaires américaines nous inspire les pires cauchemars. Une convention républicaine qui fait vraiment peur. Évidemment, nous savons que le concept de vérité en politique revêt souvent des tournures qui ressemblent à des tours de passe-passe. Et puis, il y a les chiffres que l’on interprète toujours de manière à valider nos hypothèses. Mais là, il y a une marge, le discours de madame Trump qui n’est rien d’autres qu’un plagiat à peine camouflé de la communication qu’avait livrée Michelle Obama quelques années auparavant. Donald Trump qui rejette la responsabilité de l’invasion en Irak sur les Démocrates, nous voilà dans l’anti-chambre des arracheurs de dents!

Récemment, les Britanniques sont sortis de l’UE en votant pour le BREXIT. La procédure n’ayant aucun précédent, nous assistions aux pires prévisions de mauvais augure, de malédictions et autres culs-de-sac politiques. Néanmoins, la suite a occasionné une série de démissions dans tous les partis politiques britanniques à commencer par le Premier ministre. À comparer à cela, la possibilité que constitue l’arrivée de Donald Trump à la présidence américaine n’est rien. À l’exception de Daesh, qui d’autres pourrait bien se réjouir de son arrivée à la Maison-Blanche? Déjà, le candidat républicain multiplie les avertissements à l’égard des partenaires économiques des États-Unis. Il ne s’engage à respecter aucun des accords négociés non pas seulement par l’administration sortante mais par toutes les administrations précédentes. Donald Trump pourrait devenir le pire séisme de toute l’histoire de ce pays. Pour les tensions entre Blancs et Afro-Américains, son arrivée serait une catastrophe.

Merci de nous lire et de commenter nos articles, votre confiance nous honore! J’ai maintenant un pied dans les vacances et l’autre en mouvement dans le même sens. Merci de votre appui et bonne saison estivale à tous et à toutes!

avatar

À propos de l'auteur : Pierre Lachaine

Je suis un marin et un historien dans l'âme. Montréalais d'origine, j'ai vécu le Montréal communautaire des petits quartiers tissés serrés et solidifiés à l'huile de Saint-Joseph. J''aime bien les voyages dans le temps, les retours dans le passé, les introspections au présent et les projections dans le futur. Voilà ce que je vous propose bien humblement, partager avec vous mes réflexions, mes espoirs et mes coups de cœur sur l'ensemble des activités humaines dans la spirale temporelle. Pierre Lachaine
Cet article a été publié sous le thème Politique.
Ajouter le permalien à mes signets.
avatar

L'auteur(e) de cet article :

Autres articles par le(la) même auteur(e)

1 commentaire

  1. avatar Par : Éliane Vincent

    La montée des extrémismes sur la planète était déjà très inquétante. Ce clown belliqueux et raciste à quelques kilomètres de chez nous fait monter la tension de plusieurs crans en ce qui me concerne…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>