L'article
le plus récent

Le nombril du monde

Comment je te dirais ben ça? La Terre tourne et tu n’es pas le nombril du monde!

Les médias d’information ont ce point en commun: ils transmettent de l’information. À chaque jour, à chaque heure, à chaque seconde, un média relate un évènement quelque part dans le monde. En cette ère d’information continue et universellement accessible (excepté les dictatures, mettons) nous sommes bombardés de nouvelles.

Avons-nous accès à trop, assez ou pas assez d’information? Les avis divergent sur la question. Dans bien des cas, en-dehors des périodes de crise (économique, sanitaire, militaire, politique, etc.), la grande majorité des nouvelles ne nous touchera pas directement. Les journalistes, qu’ils couvrent une nouvelle régionale, nationale ou internationale, écrivent un article qui ne s’adresse pas à un individu en particulier, à un nombril unique.

Pourquoi lisons-nous le journal ou les nouvelles sur Facebook si la majorité des articles ne nous touche pas directement ou ne nous intéresse tout simplement pas? Rappelons-nous que nous pouvons choisir (parce qu’on n’est pas dans une dictature, tsé) nos sources d’information. C’est là où [...]

Mots-clés : ,
avatar

L'auteur(e) de cet article :

Intervenant communautaire, citoyen politisé, père de 3 garçons.

Autres articles par le(la) même auteur(e)

Février: Mois de l’Histoire des Noirs 🖤

avatar
Laisser un commentaire

par Stéphanie Jeanne Bouchard & Bérangère Furbacco 🖤

Chaque année, Le Mois de l’histoire des Noirs nous permet de reconnaître, de célébrer et de promouvoir la contribution des communautés noires à l’histoire du Québec, mais également celle du Canada et du monde entier.

Et au Bas-Saint-Laurent… 

Pour une deuxième année consécutive, les acteurs en immigration des huit MRC de la région du Bas-Saint-Laurent collaborent pour mettre en lumière et souligner à l’unisson Le Mois de l’histoire des Noirs. [...]

Ça va loin….

avatar
Laisser un commentaire

Pour cette chronique, fidèle à mes habitudes, je vais aborder différents sujets….

D’abord, l’amour des chiens devient-il exagéré, peut-être que je ne me ferai pas d’amis ici…J’ai toujours été surpris d’entendre des personnes parler de leur bébé, en parlant de leur chien…mais cela semble devenir encore plus démesuré, en cette période de pandémie…Dans un reportage de Radio-Canada, j’étais sûr que le journaliste parlait de la vraie compagne d’un homme, en l’appelant sa compagne Simone, mais c’était [...]

L’art de la diversion

avatar
1 Commentaire

Depuis le début de cette pandémie, je fais mon gros possible pour me conformer aux directives de la santé publique. Avant même que le port du masque ne soit obligatoire dans les commerces, j’en portais un, quitte à passer pour un extra-terrestre.

Cela dit, je ne suis pas dupe des manœuvres du gouvernement. Je suis fort conscient que depuis le début de cette pandémie, notre premier ministre pratique un art bien connu de la plupart des [...]

Aller bien pareil

avatar
14 Commentaires

Mon enfance a été nourrie de récits héroïques, ceux des coureurs des bois autant que ceux des fantassins du 22e régiment. Je me suis abreuvée à l’Arsène Lupin de Maurice Leblanc, aux savants visionnaires de Jules Verne, aux grands romantiques du XIXe siècle, à la Résistance française sous Hitler. J’ai aussi beaucoup écouté les souvenirs des vieux qui sont passés dans ma vie. Des draveurs aux travailleuses dans les manufactures de textile, des mères de familles rationnées pour cause [...]

En 2020, je lis un livre québécois par mois

avatar
Laisser un commentaire

Poursuivant la tradition, je vous présente les résultats de mon défi 1 livre québécois par mois accompagné d’une tonne d’autres suggestions.

Triptyque : J’avais choisi d’attendre la sortie de Désormais, ma demeure de Nicholas Dawson en février. Finalement, il n’était pas disponible à la bibliothèque avant la pandémie et pas non plus en numérique par la suite (je ne suis encore pas retournée physiquement à la bibliothèque). J’avoue que j’ai oublié que je n’avais pas fait ce mois-là par la suite.

Fonfon : [...]

Montréal 1885

avatar
Laisser un commentaire

« Jamais peste ne fut si fatale, si horrible. » Edgar Allan Poe

Un conducteur de train de la Grand Trunk Railway, en provenance de Chicago entre à la gare Bonaventure. Au moment de descendre du train l’homme est fiévreux et il porte des masques et pustules rouges sur son visage, son torse, ses mains et ses bras. Il se présentera dans un hôpital protestant où dès son arrivée le médecin résident diagnostique la variole aussi appelée petite vérole, picote dans l’imagerie canadienne-française smallpox en [...]

Nouvelle année!

avatar
Laisser un commentaire

J’aimerais profiter de cette première édition du blogue de 2021 pour vous offrir mes voeux de bonne année et souhaiter que les prochains mois soient bons pour vous.  Qu’ils soient remplis de respect, d’amour, de compréhension, d’acception et de douceur.

Je vous souhaite du soutien lorsque vous serez plus fragile, de l’écoute sans jugement dans les moments plus intenses et des amitiés solidaires dans vos forces et dans vos faiblesses.

Et je nous souhaite, comme membre d’une communauté, [...]

Le privilège blanc

avatar
1 Commentaire

(Ce billet est très largement inspiré d’un commentaire que j’ai fait sur Facebook en réaction à certaines chroniques sur la fragilité blanche.)

Difficiles prises de conscience

Je suis un homme blanc hétérosexuel et de surcroit je suis venu au monde dans un milieu socio-économique relativement aisé. J’ai des biais sexistes, racistes et homophobes plus ou moins conscients. En vous disant cela, je ne suis pas en train de me flageller sur la place publique. Je ne suis [...]

L’homme de chez lui

avatar
10 Commentaires

Les gens qui s’en vont s’en vont souvent par deux. Les plus vieux se souviendront de Jean Cocteau, qui a suivi Édith Piaf pour un dernier voyage en 1963. En 2019, il y a eu Monique Leyrac et Andrée Lachapelle, disparues à un mois d’intervalle.

Cette année, le début de l’hiver avait amené le départ de la grande Anne Sylvestre. Celle qui a chanté son amour pour « les gens qui doutent » a été comparée à Georges Brassens, avec raison. Elle a aussi consacré une immense partie de [...]